Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 11Article 519580

General News of Thursday, 11 June 2020

Source: lebledparle.com

Nomination des préfets: Mireille Sandrine Ngo Mbey sautée de Ayos


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

C’est la résultante d’un décret signé ce 10 juin 2020 par le président Paul Biya.

Mireille Sandrine Ngo Mbey est le nouveau sous-préfet de l’arrondissement d’Ebebda, l’un des neuf arrondissements que compte le département de la Lekié dans la région du centre.

L’administratrice principale précédemment sous-préfet d’Ayos dans la même région remplace sieur Bouhari Mohamadou qui a été muté.

Rappelons qu’en janvier dernier, Mireille Sandrine Ngo Mbey avait été aux prises avec sieur Steve Ondoua, enseignant de philosophie au lycée bilingue d’Ayos.

Une affaire qui avait fait couler encre été salive tant les versions des faits divergents sur la présumée violence de l’autorité administrative sur le professionnel de la craie.

« Lorsque j’ai vu la dame arriver, la première chose qu’elle a demandé, c’était de savoir qui moi je suis. Je me suis normalement présenté. Elle m’a dit qu’elle avait une enquête inopinée ; qu’elle voulait non seulement sévir dans ma salle de classe, mais elle voulait aussi causer avec les élèves. Mais, je lui ai rappelé que j’étais en situation d’évaluation et que, à défaut de revenir, si elle pouvait me permettre au moins de retirer les copies des enfants. C’est comme cela que la dame me bouscule en me demandant de sortir. Elle m’a bousculé, je me suis adossé au mur pour garder mon équilibre », racontait Stève Ondoua sur Canal 2 International.

Une version qui ne faisait pas chemin avec celle du chef de terre : « Quand j’arrive devant la salle de M. Ondoua, je me présente à lui et il me dit tout de suite, ‘‘vous n’entrez pas madame’’. Je l’ai donc poussé avec la pomme de ma main en disant, ‘‘monsieur, reculez’’, comme on fait avec l’enfant. C’est comme ça qu’il m’empoigne, il me jette sur les élèves du premier banc. J’ai juste eu le temps d’attraper sa cravate et de m’agripper à lui », expliquait-t-elle à nos confrères.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter