Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 04 02Article 502723

General News of Thursday, 2 April 2020

Source: Le Jour

Nombre élevé de cas de Coronavirus au Cameroun, la diaspora accusée

Des centaines de Camerounais fuient la France. Titre de la vidéo qui circule sur Facebook et Youtube. Mardi 17 mars dernier, le petit film met en scène le hall de l’aéroport Roissy Charles de Gaulle bondé de voyageurs. Des Africains en majorité.

Parmi eux, de nombreuses familles camerounaises. Leurs différents dialectes et leurs accents en témoignent. A moins de 200 000 FCFA, on pouvait avoir un billet d’avion pour le Cameroun, alors que d’ordinaire, il faut compter le double.

Ces familles ne portent pas de masques et ne respectent pas la distance de sécurité. Parmi elles, il y a de potentiels contaminées. Pourtant, tout le monde va « se réfugier au Cameroun où, le Coronavirus ne fait pas autant de ravage qu’en France».

Le spectacle est quasiment le même dans d’autres aéroports européens. Les raisons également. En effet, jusqu’au 17 mars 2020, le Cameroun qui, a signalé son premier cas de Covid-19 le 6 mars, n’a encore enregistré aucun décès. Pour le moment tout va bien. Alléluia !


Contamination

L’exode massif des Camerounais de la France vers le Cameroun intervient pourtant au moment où l’épidémie s’étend en France. Le 17 mars, on y fait état de 7730 cas confirmés et 175 décès. Pour freiner l’épidémie, le pays est entré dans une phase de confinement plus strict.

Edouard Philippe, le Premier Ministre Français, a indiqué que les contrevenants à ces mesures de confinement s’exposent à une amende de 135 euros, soit environ 87 000 FCFA.

La sanction a d’ailleurs augmenté. Aujourd’hui en France, on ne se déplace que pour une raison valable bien mentionnée sur son attestation de déplacement dérogatoire. (Médecin, travail, courses alimentaires entre autres). Autant de contraintes, pourtant salvatrices, dont nos compatriotes ne veulent pas s’embarrasser.

Mal leur en prend. A leur arrivée dans les aéroports de Douala et Yaoundé, ils sont non seulement soumis à un test de dépistage. De sources ministérielles, trois passagers ont été testés positifs. Le reste est confiné pendant deux semaines dans des hôtels réquisitionnés. Juste pour la forme on va dire car ie suivi médical n’est pas assuré.

Les confinés reçoivent proches et parents. Certains se payent même les sérvices des prostituées. Des voyageurs ont même été exfiltrés depuis l’aéroport. Des épouses de personnalités et quelques personnalités même… Vive la propagation probable du Covit-19 !

En effet, quelques jours après, le bilan des victimes du Coronavirus augmente. Selon le ministre de la Santé publique,^ la majorité des cas positifs sont des personnes venant des pays à risque et qui se cachent dans les familles. C’est irresponsable », déplore Manaouda Malachie.

Pour assurer un dépistage généralisé, le gouvernement camerounais invite alors les personnes entrées dans le pays depuis le 10 mars à contacter les autorités sanitaires afin de se faire dépister.

Trop tard, le ver est dans le fruit affirme un médecin que nous avons approché. Dans un tweet posté dimanche dernier, le ministre de Santé publique parle de 14 nouveaux cas de COVID-19, portant le total à 113 donc, personnes contaminées et trois décédées.

Face à la propagation du coronavirus, le corps hospitalier est inquiet. Un médecin positif au coronavirus à Yaoundé, en réanimation en ce moment. La piste de la contamination par un patient probable. Peut-on lire sur la page Facebook d’un médecin de Santé publique.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter