Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 01 20Article 485782

General News of Monday, 20 January 2020

Source: Perspectives d'Afrique N°94

Njoya Zakariaou offre 400 permis aux Beskineurs du Noun

Deux suspects seront jugés par le Tribunal de Première Instance de Bonanjo le 11 novembre prochain pour détention, mise en circulation et vente illégales d’écailles de pangolin - une espèce totalement protégée - à la suite de leur arrestation par la police judiciaire à Douala.


C ’est par l’arrondissement de Malantouen que le Ministre Délégué auprès du Ministre des Transports, Nji Njoya Zakariaou a entamé sa visite de travail de 2 jours qui l,a conduit les 13 et 14 janvier dans cinq des neuf arrondissements du département du Noun. Au menu de ladite visite, etait programmée la remise solennelle de remise des permis de conduire aux 400 conducteurs de mototaxis desdits arrondissements ,lauréats de la session spéciale de l’examen organisée le 24 août 2019 à Foumban, chef-lieu du département du Noun. En effet, lors des rencontres fraternelles militantes sociales et institutionnelles effectuées à travers le département courant février, Mars, Avril au lendemain de son entrée au gouvernement du 4 janvier 2019, Njoya Zakariaou avait entre autres, fait le constat de ce que la quasi-totalité des conducteurs de mototaxis exerçant dans le département du Noun opéraient en marge de la légalité.

En la matière, les dispositions du décret 2008/3447/ PM du 31 décembre 2008, fixant les modalités et les conditions d’exploitation des motocyles à titre on onéreux avaient peine à se mettre en branle Et dans le soucis d’accélérer l’implémentation des dispositions dudit décret, le Ministre Njoya, dans sa posture de tutelle de cette activité, a décidé de sortir les mototaximen de la clandestinité. Pour cela, il leur avait fait la promesse de subventionner à hauteur des 3/4, les frais de formation et des dossiers de l’examen du permis de conduire «A» aux 1000 premiers souscripteurs; à charge pour chacun des postulants de contribuer pour la modique somme de 5500francs représentant le1/4 des frais totaux de l’opération. En faisant siens ces propos de William De Britaine pour qui: «La parole donnée d’un homme doit être aussi inséparable que le feu et la flamme «, le Ministre Njoya a reçu dans tous les arrondissements visités, un accueil à la hauteur de sa mansuétude.

Les lauréats ont exprimé leurs sentiments de profonde gratitude à leur ministre bienfaiteur dont la réputation d’homme généreux et proche des populations se consolide chaque jour davantage. Ils se sont engagés à soutenir les idéaux et actions du gouvernement qu’incarne avec bonheur le président Paul Biya, de même qu’ils ont promis de faire un bon usage du précieux sésame reçu comme une manne tombée du ciel et dont ils voudraient en être dignes. Répondant à ce concert de satisfaction, de gratitude et de reconnaissance à lui témoigné par les lauréats, le Ministre Délégué aux transports après avoir rele vé pour le magnifier, le caractère incontournable du métier de conducteurs de mototaxis dont la contribution dans la diminution de la pénibilité du transport des personnes et des biens est avérée, notamment en zones rurales, il a invité tour à tour ces connaisseurs des coins et recoins de nos quartiers, villages et hameaux que sont les conducteurs de mototaxis, au respect scrupuleux des dispositions du décret N* 2008/3447/ PM du 31 décembre 2008,qui organise leur profession ( possession du permis de conduire, ports des casques, et chasubles, de tenues décentes..), à une collaboration étroite avec les autorités administratives et les forces de maintien de l’ordre ,à dénoncer systématiquement les intrus, les malfaiteurs et autres individus inconnus au bataillon qui peuvent s’infiltrer dans leurs rangs et causer du tort à l’umage de leur profession. Clôturant son propos, le Ministre a révélé que l’opération « 1000 permis de conduire pour les mototaximen du Noun en 2019» n’ayant produit que 400 lauréats, elle devra se poursuivre. Et à ce propos, il a d’une part instruit ses collaborateurs des services déconcentrés à faire le nécessaire pour faciliter cette deuxième phase et d’autre part, il a invité chacun des 400 bénéficiaires de la première phase à se muer en dignes ambassadeurs du Ministère des transports ,en persuadant leurs collègues qui traînent encore les pieds, à rejoindre le train de la Légalité.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter