Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 05 24Article 598438

xxxxxxxxxxx de

Source: camerounweb.com

Ngoh Issi plaide pour une meilleure prise en charge des enfants de militaires morts

•Rolande Ngoh Issi a pris part à une cérémonie de remine de dons aux orphelins de guerre au quartier général.

•Ella demandé plus d'actions en faveur des orphelins.

•Elle a également remercié le gouvernement pour ce qui se fait déjà.


Profitant de sa présence au quartier général à l'occasion d'une cérémonie de remise de dons aux orphelins dont les parents ont été tués au cour de l'une des guerres que connait le pays, l'honorable Rolande Ngo Issi adressé un message aux autorités.

La député a en effet demandé aux autorités d'œuvrer davantage pour le bien être des orphelins de guerre dont la plupart sont dans des conditions difficiles.

'Marraine de la cérémonie, Ngo Issi a pris part dans les locaux du quartier général, à l'initiative de la fondation Smile qui a consisté à la remise des dons à ces familles nombreuses dont l'un des parents militaires au moins, aura laissé sa vie dans une des guerres que connait le pays. Elle a profité de l'occasion, dans sa prise de paroles, pour rappeler aux pouvoirs publics de mettre l'accent sur la question des pupilles de guerre ceci, non sans louer les efforts déjà faits à ce sujet', lit-on dans le compte rendu de la la cellule communication de l'honorable député.

Les orphelins de guerre sont de plus en plus nombreux au Cameroun. Conscient de leur existence et de leur nombre sans cesse croissant, l'Etat camerounais essaie souvent de venir en aide à ces enfants mais, ces aides sont souvent des palliatifs momentanés et jugés dérisoires. Car, souvent, ces aides se limitent à quelques fournitures scolaires souvent remis aux enfants à la veille des rentrées scolaires.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter