Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 03 16Article 580246

Crime & Punishment of Tuesday, 16 March 2021

Source: Actu Cameroun

Ngaoundéré: le grand banditisme prend ses quartiers à Burkina

Entre vols de moto, cambriolages et autres genres d’agressions, ce quartier fait parler de lui dans les conversations.


Satou Haoua, une habitante du quartier Burkina, a vécu une journée noire un des jours. De retour d’un voyage dans le Nord, le constat qu’elle fait une fois chez elle est consternant. « I/s ont tout vidé, rien n’est resté, sauf mes choses que j’avais pendant le voyage », avance cette dame victime qui n’a que ses yeux pour pleurer. « Je suis allée à Garoua faire quelques jours. Quand je rentre je trouve le chaos. Je ne sais quoi faire », se lamente la victime qui précise que les bandits sont des professionnels.

« Ils ont pris lit, matelas, penderie, étagère, réchaud, tous les ustensiles de cuisine. Mes cuillères, plats, farine, marmites, etc. bref, ils n’ont rien laissé. Ce qu’il n’y a pas de signes de cambriolage sur la porte. Le cadenas est en place alors que je n’ai donné mes clefs à personne, je me demande comment ils ont fait », s’interroge-t-elle. « Ils ont des clefs qui peut ouvrir n’importe quelle porte. On ‘appelle clef passe partout.

Ou bien, ce sont peut-être des gens de ton entourage qui ont multiplié ta clef pour revenir faire gaffe après toi », croit savoir un riverain qui semble connaître le mode opératoire de ces hors la loi.


Vol des motos

Pire, les cas d’agression et de vol de motos se multiplient ces derniers temps au quartier Burkina. « Il y a quelque jour, on a volé la moto de mon parrain qui habite là-bas. C’était le jour de notre parrainage II est rentré de l’école et a garé sa moto à l’entrée du portail. D’habitude, il entre directement avec sa moto. Mais ce jour, il a laissé sa moto dehors, le temps d’ouvrir la porte de l’intérieur, l’engin à deux roues est parti sans trace jusqu’aujourd’hui », raconte l’élève de l’école des Infirmiers diplômés d’Etat de Ngaoundéré. « Burkina devient de plus en plus dangereux et ça me fait peur », s’inquiète un habitant. Certaines sources affirment que le chef des voleurs de moto à Ngaoundéré se trouve dans ce quartier.

« Il y a une maison là-bas où l’entrée est sélective. Tout le monde n’y a pas accès. Les gens disent que c’est là-bas que les opérateurs de raps des motos se logent. Ils utilisent dans garages où il y a beaucoup d’engins à deux roues. Lorsqu’ils arrachent la moto, ils changent les pièces et puis la moto se met en route, même le propriétaire ne peut plus reconnaître son engin », témoigne une autre source au quartier Burkina.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter