Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 15Article 589780

General News of Thursday, 15 April 2021

Source: cameroon-info.net

Ngaoundéré: Messanga Nyamding déjà en désaccord avec le recteur de l’Université

A son arrivée au campus de Dang, des étudiants se sont mobilisés pour accueillir l’éminent politologue et maitre de conférences en Sciences politiques et en droit public, mais la patronne de cette institution a tenté de s’y opposer, et le ton est légèrement monté entre les deux personnalités.
Le Professeur Pascal Messanga Nyamding, récemment affecté à l’annexe de l’Université de Ngaoundéré (Adamaoua) à Garoua (Nord), séjourne déjà dans la partie septentrionale. Il a entrepris de regagner son nouveau poste dans la capitale régionale du Nord, mais devait d’abord prendre fonction au niveau de l’université de Ngaoundéré, et donc faire constater sa présence auprès du recteur Uphie Chinje Melo.

A son arrivée à Ngaoundéré, des étudiants du campus de Dang se sont mobilisés pour réserver un chaleureux accueil à l’éminent politologue et maitre de conférences en Sciences politiques et en droit public à travers une marche. A peine se sont-ils regroupés à l’entrée de l’université que le recteur a fait irruption pour essayer de disperser les étudiants. «Tu es un homme sérieux, ne fais pas ça», a lancé Uphie Chindje Melo à Pascal Messanga Nyamding, redoutant des troubles à l’ordre public.

Et celui-ci de rétorquer: «Est-ce que c’est moi qui ai demandé à venir ici. Il faut m’accueillir toi aussi. Ne fais pas ça camarade. Ils sont venus m’accueillir. Est-ce qu’il y a un problème ? Le chef de l’Etat sait que je suis à Ngaoundéré. Il ne faut pas donner l’impression qu’on fait le désordre».


Accueil de Messanga Nyamding à l'université de Ngaoundere(c) WhatsApp
L’ex-enseignant de l’Institut des Relations Internationales du Cameroun (IRIC) en partance pour ses nouvelles fonctions à la Faculté des Sciences juridiques et politiques à l’annexe de l’Université de Ngaoundéré à Garoua, martèle qu’il n’a pas été affecté, mais plutôt limogé.

«Ce n’est pas une affectation. Je suis enseignant permanent à l’IRIC, avec contrat à l’Université de Yaoundé II. C’est une mise à disposition, en violation avec toutes les règles qui encadrent le transfert des dossiers des enseignants (…) Il s’agit d’un acharnement politique d’une haute personnalité, proche du Chef de l’Etat, qui pour des raisons d’opinions, a décidé effectivement de me punir, de me sanctionner, de me transférer», continue-t-il de tempêter.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter