Vous-êtes ici: AccueilInfos2019 11 28Article 476968

General News of Thursday, 28 November 2019

Source: Information N°652

Ngallé Bibéhè prépare la chute de Paul Biya dans le Littoral


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Arbitraire dans le choix des candidats du parti au pouvoir, provocation tous azimuts des militants, arrogance caractérisée, le président de la commission régionale de supervision des investitures du parti de Paul Biya dans le Littoral agit comme un opposant infiltré.

Et si l’ennemi était dans la maison ! Dans le Littoral, nombreux sont les militants du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) qui n’en sont plus à se poser la question. Tant les agissements de Ngallé Bibéhè défient le bon sens politique. A Pouma, Edéa, Douala, Moungo et dans le Nkam les militants sont noirs de colère. «Toute personne soucieuse de la victoire met toutes les chances de son côté. Dans le Littoral, il n’en est rien ! Visiblement, le sieur. Ngallé agit en traître. Il favorise l’ascension des impopulaires tout en attisant chaque jour un peu plus la colère des militants. Cet homme prépare la défaite du parti de Paul Biya», dénonce David Epassi, membre du Rdpc du Wouri. En effet, l’attitude du président de la commission régionale de supervision des investitures est pour le moins curieuse. D’abord, il détricote, avec une mauvaise foi satanique, le formidable travail des différentes commissions communales. Ensuite, l’ex-patron de la Société camerounaise de transport urbain (Socatur) crée et entretient une fronde aussi inutile que néfaste pour l’intérêt du parti au pouvoir avec les élites de la région, notamment de la Sanaga Maritime. Département dont il est originaire. Or, sa qualité de président lui assigne plutôt un rôle de rassembleur. Las, celui qui est par ailleurs ministre des Transports est un habitué et du bricolage et du tripatouillage et des coups bas. Ses basses manœuvres à Camair-co, où il est Pca, en disent long sur sa véritable nature. Enfin, pour couronner son travail de sape, M. Ngallé Bibéhè a usé de combines pour faire passer une liste truffée de bras cassés et d’aventuriers. Au grand dam de l’immense majorité des militants du Rdpc. Lesquels ne se reconnaissent pas dans ces choix.

Boycott. Alors que la démobilisation gagne les rangs du Rdpc dans le Littoral et que cela pourrait se traduire par une perte de terrain, voire une défaite, aux municipales du 09 février 2020, le président de la commission régionale de supervision des investitures ne fait rien pour arranger les choses. Au contraire, et à la surprise de tous, il multiple les bravades. Individu sans base politique connue dans la région, sans états de service, honni jusque dans son propre village, Ngallé Bibehé se prend, du fait d’une nomination circonstancielle voire d’un parachutage comme le secrétaire général du comité central du parti au pouvoir. On dirait l’histoire de la grenouille qui se prenait pour un bœuf. Ridicule !

«Au fil des municipales, le Rdpc aura conquis et consolidé sa position de première force politique dans le Littoral malgré un environnement difficile et complexe. Et si jamais cet acquis venait à être perdu ou amoindri, M. Ngallé en portera seul l’entière responsabilité», avertit Roger Oum, militant du parti de Paul Biya à Douala.

Dans la Sanaga Maritime, les militants du parti de la flamme regrettent plus que jamais Louis Bapès Bapès. Ce grand homme qui avait l’art de rassembler tout le département derrière Paul Biya, et de maintenir la cohésion entre camarades. Qualités que n’a pas M. Ngallé (lequel confond la gestion du Rdpc à la gestion épicière de la Socatur). Comme quoi, n’est pas grand qui veut, mais qui peut!

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter