Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 10 06Article 546766

General News of Tuesday, 6 October 2020

Source: Actu Cameroun

Nadia, la fille du richissime Fotso Victor pleure Charles Tchakoute Patie

L’avocate salue la mémoire d’un homme qui avait la main sur le cœur. Un aîné sensible aux malheurs des autres.

Le bâtonnier en exercice Me Charles Tchakounte Patie est décédé dimanche 04 octobre au Havre en France. Selon les informations de ses confrères, le bâtonnier était en France où il suivait des soins médicaux. Depuis sa disparition, des hommages se multiplient sur les réseaux sociaux.

Lundi, Nadia Fotso, fille du richissime Fotso Victor, a salué la mémoire du Bâtonnier Charles Tchakoute Patie. « J’ai appris en fin de ce dimanche après-midi la mort d’un éminent confrère : Charles Tchakoute Patie qui était Bâtonnier du Cameroun. Sans faire partie de ses intimes, je le connaissais bien que nous n’avons pas pu travailler ensemble. Me Tchakoute est, était un de ces rares avocats du Cameroun dont je peux et dois dire du bien parce qu’il a toujours été élégant et correct avec moi. Ce n’est donc pas seulement la mort du confrère qui m’attriste mais surtout celle de l’homme. Il a gagné ma considération avec sa bienveillance digne alors que cela ne lui a rien rapporté », a-t-elle écrit.

« Je pleure Charles Tchakoute Patie… »


L’Avocate aux Barreaux de Washington DC et de Bruxelles pleure un homme qui avait la main sur le cœur. Un aîné sensible aux malheurs des autres. « Au Cameroun désormais, peut-être plus qu’ailleurs, trop est question d’intérêt, d’argent ; le fait d’avoir eu le privilège de côtoyer un aîné qui a agi en tant que tel m’a touchée particulièrement parce que nous ne nous étions jamais rencontrés. Maintenant que Me Tchakoute Patie n’est plus, je peux dévoiler qu’il m’a appelée après la mort de mon père et encore il y a toujours juste deux mois pour me soutenir… Il était donc impossible de ne pas écrire quelques mots après avoir appris son décès et d’exprimer toute ma compassion à sa famille. Je pleure Charles Tchakoute Patie parce qu’il m’a montré qu’il reste possible dans une époque ignominieusement matérialiste de faire carrière en demeurant décent », témoigne l’auteur du livre «L’Empreinte des Choses Brisées ».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter