Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 02Article 570754

xxxxxxxxxxx of Tuesday, 2 February 2021

Source: cameroon-info.net

Nadia Christelle Fotso justifie la demande d’une enquête sur la mort de son père

Dans une interview accordée au journal Le Messager édition de ce 2 février 2021, l’avocate et écrivaine explique pourquoi elle a décidé de saisir le procureur de la République de Paris pour une enquête sur les circonstances de la mort de Victor Fotso, le 19 mars 2020, à l’hôpital Américain de Neuilly Sur-Seine, en France.

Plus de 10 mois après le décès de Victor Fotso, l’une de ses filles, Nadia Christelle Fotso, veut voir clair dans la mort du milliardaire, le 19 mars 2020 à l’hôpital Américain de Neuilly Sur-Seine. L’avocate vient de saisir le procureur de la République de Paris, Rémy Heitz, pour une enquête sur les circonstances de sa mort.

«La vérité. Mon action n'est pas celle d'une des filles de Victor Fotso. Elle est celle d'une avocate qui sait qu'on judiciarise ce genre de choses pour faire éclater la vérité ! C’est une démarche juridique pas sentimentale car ce n’est pas une affaire de famille puisque l’illégalité des actes commis met la fin de Fotso Victor sur la sphère publique», explique-t-elle.

L’écrivaine ajoute qu’elle est «fatiguée qu'on marche sur Fotso en agissant comme si le problème c'était lui alors qu'il a commis deux erreurs tellement humaines qui ont causé sa perte: vieillir et faire confiance à ses enfants en pensant qu'ils étaient à son image. J'ai judiciarisé pour dire haut et voir Victor Fotso, c'est Liliane Betancourt, un vieux monsieur dont on a usé des faiblesses et de sa vieillesse cruellement et illégalement».

Ce n’est pas la première fois que l’avocate au Barreau de Washington DC, aux Etats-Unis, et au Barreau de Bruxelles, en Belgique, initie des actions en justice contre certains de ses frères et sœurs. En 2017, elle avait déposé une plainte contre ces derniers «pour abus de faiblesse». Une plainte classée sans suite par le tribunal de grande instance de Nanterre en France. Ne craint-elle pas que cette nouvelle requête subisse le même sort que la précédente plainte ?

«J'ai pris mon temps, le temps, j'ai fait mon deuil puis j'ai enquêté, j'ai eu des témoignages et des éléments. On va faire du droit et faire éclater la vérité. Ce n'est pas vraiment du sport mais une cause noble et juste. Ce qui compte est qu'enfin le droit et les faits vont parler pas le kongossa, les camerouniaiseries et les Bandjouniaiseries. Heureusement mon père est mort en France et pas au Cameroun qui est le pays de l'arbitraire, de l'absurde et de la pensée magique. On est qu'à la première minute d'un match qui va durer. Je suis prête. C'est Cameroun vs. Argentine mais je me suis entraînée depuis au moins 3 ans et j'ai eu un excellent préparateur mental: Victor Fotso...», répond-elle.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter