Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 12 04Article 560222

General News of Friday, 4 December 2020

Source: www.camerounweb.com

NOSO : une Camerounaise met en garde Djaïli Amadou

L'activiste camerounaise Chancelle Leontine a adressé une lettre publique à l'écrivaine Amel Amal pour la mettre en garde contre un autre auteur camerounais qui profiterait de sa popularité pour des fins inavouées.


Chère Amel Amal ,

Je tiens d'abord à vous adresser mes sincères et chaleureuses Félicitations quant à vos performances et votre apport dans la littérature africaine et saluer votre engagement pour l'émancipation de la Fille, de la Femme Africaine à travers votre statut auprès de L'UNICEF et à travers votre ONG.


Chère aînée, cette lettre ouverte est une sorte de mise en garde à votre attention, contre un individu qui depuis que vous avez été nominée au Prix Goncourt 2020, inonde sa page des éloges à votre endroit, qui à la vérité n'en sont point. Cet individu Chère aînée, quoique écrivain de renom, est actuellement en manque de visibilité et fait tout pour s'accrocher à vous afin de bénéficier de votre visibilité et votre rayonnement pour essayer de se faire une place.


Cet individu cher aînée à horreur qu'on lui vole la vedette et vous, vous l'avez envoyé aux oubliettes, par conséquent, il va user de toutes les stratégies pour vous embrasser afin de mieux vous éteindre, ne tombez pas et ne tombez point dans son piège. En 1 mois sur sa page, son nom a été associé au Votre plus qu'il ne l'a fait depuis que vous êtes dans L'écriture. Vous qui avez votre combat à vous, qui est celui de la Jeune Fille Africaine, il veut pervertir ce combat en vous entraînant dans des sentiers dont lui seul connaît l'agenda.


Le 27 Octobre 2020, il a fait un post sur vous, où il vous demande explicitement comme pour vous mettre dos au mur, de vous prononcez sur les marches en Zone Anglophone de notre Pays, afin d'utiliser votre position à des fins inavouées. Par la suite il a supprimé le dit post, fort heureusement j'en avais déjà fait une Capture d'écran que vous pouvez trouver en image 1.
?En Image 2, je vous fais connaître sur ma page en faisant une publication sur vous, votre parcours et vos engagements, nous sommes le 5 octobre 2020. (Image 2).


?En image 3, nous sommes le 6 Octobre 2020, NGANANG parle pour la Première fois de vous en 10 ans d'écriture, et 1an après que votre livre MUNYAL qui a été finaliste du Goncourt 2020 ait été publié, je doute fort qu'avant cette date il a entendu parler de vous ou lu un de vos ouvrages.


?En image 4, le même Nganang vous interpelle pour que vous vous prononcez sur la Crise Anglophone qui il faut le rappeler est une crise politique d'une poignée de personnes qui font une guerre de positionnement, je ne me souviens pas vous avoir vu avec la carte de Membre d'un parti politique ou un mouvement à tendance politique.


Si Nganang a fait de la Crise Anglophone et du Mouvement Terroriste Ambazonien son fond de commerce, ce n'est pas le cas pour vous et par respect pour vous il ne doit pas vous imposer ses choix et encore moins vous pousser à le suivre. Depuis que le Grand Nord est frappé par Boko Haram vous ne l'avez jamais interpellé et à travers votre ONG, vous avez pris sur vous de lutter contre ce Boko Haram, à votre Manière et avec vos armes à vous.


Chère aînée, dans une de mes publications, je vous invitait à rester loin, mais alors très loin de cet individu, car c'est un spécialiste de la récupération, il récupère TOUT CE QUI PEUT LUI DONNER UN PEU DE VISIBILITÉ, après visiblement un échange vidéo entre vous et lui en Privé, il n'a pas hésité a en faire une photo et venir porter ça sur la place publique, pour vous c'est anodin, que c'est juste une simple photo... mais pour lui, c'est un message à l'endroit du Régime de Yaoundé, c'est un message à ses soutiens, c'est un message et un faire valoir pour ses réseaux.


Ne pouvant vous joindre par un autre canal que celui-ci, je souhaite que cette Lettre Ouverte vous parvienne dans les délais, alors si Hamadal Mahdi ou Lamin Nour Malaika ou Ismael Ismo peuvent vous la transmettre alors j'en serai très flattée.
Vous en souhaitant bonne réception, je vous prie d'agréer Chère aînée, l'expression de mon profond respect, de ma parfaite considération et de mon inestimable reconnaissance pour ce que vous faites pour les jeunes filles, femmes, pour la littérature africaine et pour le CAMEROUN dont vous êtes l'une des portes étendards.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter