Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 15Article 520570

Regional News of Monday, 15 June 2020

Source: mimimefos.com

NOSO: un homme soupçonné de produire des balles locales aux séparatistes, arrêté


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Un soudeur à l'arc local dans la région du Nord-Ouest par son nom Akong Gilbert est victime d'arrestations arbitraires constamment effectuées par les militaires dans les deux régions anglophones du Cameroun. Le citoyen est soupçonné par les forces de défense camerounaises de produire des balles locales et d'approvisionner les combattants séparatistes.

Le soudeur a été enlevé hier de son lieu de travail alors qu'il était de service au marché de Chomba. Les proches et amis de l'accusé nient cependant les accusations portées contre leur frère, qualifiant les affirmations de fausses et non fondées. Ils disent qu'il est uniquement dédié à son travail et n'a eu aucun contact avec les combattants séparatistes.

À l'instar des autres séries d'arrestations arbitraires opérées par les forces de défense camerounaises dans le passé, aucune mention n'a été faite de l'endroit où Akong Gilbert était conduit. Un membre de la famille des personnes arrêtées a déclaré que les informations les plus récentes concernant sa localisation étaient des informations non confirmées selon lesquelles il aurait été emmené au camp du BIR à Bafut.


Akong Gilbert est un soudeur privé et est père de 4 enfants, 3 filles et 1 garçon. En regardant la façon dont certaines de ces arrestations se sont souvent déroulées, les amis et la famille de Gilbert sont profondément attristés et préoccupés par ce qui pourrait éventuellement arriver à Gilbert. De nombreuses arrestations effectuées par des militaires en raison de leur complicité avec les combattants séparatistes ont souvent conduit à des exécutions sommaires sans procès ni enquête. Certains d'entre eux d'une manière très horrible.

Ce fut le cas de feu Sam Soya, qui a été pratiquement abattu à huis clos avec les militaires en raison de sa complicité avec les combattants séparatistes.

La même chose a été le sort d'une femme du village de Nseh dans la division Bui qui est actuellement en fuite après que sa maison ait été complètement rasée par l'armée parce qu'elle aurait vendu une partie de son vin de palme à des combattants séparatistes de la région.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter