Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 06Article 518554

General News of Saturday, 6 June 2020

Source: cameroon-info.net

NOSO: propos troublants d'un étudiant anglophone à l'endroit de Paul Biya


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Tata Kwawi Mbinglo, ancien président de l'Union des étudiants de l'Université de Buea, UBSU, a appelé le président Paul Biya à «bien vouloir restaurer une société où nous, les jeunes, pouvons rêver et répondre à nos attentes, tout comme vous avez eu vos chances. "
Vendredi, Mbinglo, 33 ans, a déclaré que l'armée du président Biya avait quitté sa mission de protéger l'intégrité territoriale du pays pour mener à présent des actes qui déshonorent le pays, citant les meurtres du 14 février à Ngarbuh et la mort dans l'armée garde à vue du journaliste Samuel Wazizi.

L'ancien président de l'UBSU a déclaré que le nouveau coronavirus s'est révélé plus convivial pour les Camerounais que les militaires. "Covid-19 est maintenant plus amical avec nous que vos militaires", a déclaré Mbinglo au président Biya.

Le responsable de la jeunesse a publié ses commentaires sous un post sur la page Facebook du président. Le président Biya avait posté: "Aujourd'hui, j'ai accordé des audiences successives à l'ambassadeur français Christophe Guilhou et à l'ambassadeur sud-coréen sortant Bok-Ryeol Rhyou".

Tata Mbinglo est allé sous ce poste pour présenter ses inquiétudes dans l'espoir qu'il retienne l'attention du dirigeant de 87 ans qui est le deuxième chef d'État le plus ancien en Afrique.

Mbinglo a écrit: «M. Président, vous êtes président aujourd'hui parce que vous avez grandi dans une société où vos rêves pourraient se réaliser. Vous avez eu toutes les occasions de vivre vos rêves, mais aujourd'hui, nous les jeunes ne sommes pas en sécurité. Nous sommes illégalement arrêtés, molestés, torturés et tués par vos militaires. Nous ne rêvons plus sous votre gouvernement parce que la seule chose que nous espérons, c'est que l'air respire et vive encore un an de plus.

«S'il vous plaît, Monsieur le Président, veuillez rétablir une société dans laquelle nous, les jeunes, pouvons rêver et être à la hauteur de nos attentes, tout comme vous avez eu vos chances. Vous avez entendu parler du massacre de Ngarbuh de vos petits-enfants. Vous avez également entendu parler de Samuel Wazizi [décédé en détention militaire]. Ce ne sont que quelques-uns dont vous avez eu la chance d'entendre parler. Ils rêvaient également de devenir de futurs leaders. L'un d'eux aurait pu devenir le futur président du Cameroun. Un rêve soutenu par des espoirs et des aspirations inscrits dans notre constitution avec l'espoir que nous sommes tous égaux en tant que citoyens de cette nation.

"Malheureusement, cela est devenu la nouvelle norme pour nous. Covid-19 est maintenant plus amical envers nous que vos militaires. Nous espérons que vous n'êtes pas très informés de ces tueries flagrantes, mais nous vous demandons en tant que grand-père de nous protéger, comme votre prédécesseur l'a indiqué. Nous ne sommes plus en sécurité dans une nation pour laquelle nous avons tant sacrifié. Qui d'autre devrions-nous admirer Votre Excellence?

Cameroon-Info.Net rappelle que Tata Mbinglo a été président du Réseau de sociologie et d'anthropologie de l'Université de Buea (UBSAN) en 2007. En 2008, il a été élu président de l'Association des étudiants de la Faculté des sciences sociales et de gestion (FSMSSA), en tant que ainsi que président de la Wimbum Students Union (WISU) Buea.

Tata Mbinglo est devenu célèbre en 2009 après son élection au poste convoité de président de l'Union des étudiants de l'Université de Buea. Il a également été conseiller technique du président du conseil divisionnaire des jeunes de Donga Mantung.

Il est décrit comme quelqu'un qui s'est engagé à servir l'humanité et à avoir un impact positif sur la vie autant qu'il le peut. «Ma vision est de voir un changement dans une situation réelle. Je souhaite faire ce que d’autres n’ont pas fait dans l’intérêt de la majorité pauvre », aurait déclaré Mbinglo.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter