Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 05 19Article 514081

General News of Tuesday, 19 May 2020

Source: agencecamerounpresse.com

NOSO: nouvelle sortie fracassante de Tibor Nagy

Le sous-secrétaire américain aux affaires africaines vient une fois de plus de mettre les forces de défense de l’Etat du Cameroun sous les feux des projecteurs. Une sortie anachronique qui interroge sur les intentions réelles de certains leaders américains à l’endroit du gouvernement Camerounais.

Les évènements de Ngarbuh datent du 14 Février 2020. Entre temps, il y a eu les dénonciations de Human Rights Watch et de plusieurs autres organisations internationales. Dans la foulée, le gouvernement camerounais, conformément au soucis de transparence qui dirige ses actions depuis le début de ce conflit, a commandé une enquête sur les contours des exactions de Ngarbuh.

Le rapport d’enquête a été rendue public par le Chef d’Etat le 22 Avril dernier. Les coupables ont été interpellé et sont actuellement dans les couloirs de la justice. Comment comprendre que ce soit plus de trois mois plus tard, que Tibor Nagy choisisse de condamner des exactions déjà puni par le gouvernement en accusant ce dernier ?

Le sous-secrétaire américains aux affaires africaines, dans un tweet ce 18 Mai 2020 affirme « le meurtre de civils par le gouvernement est inexcusable ». Le diplomate qui sait très bien qu’il ne s’agit en aucun cas d’un évènement commandité par le gouvernement de Yaoundé, fait exprès de faire endosser les actes posés par des soldats indisciplinés au gouvernement en place.

Pourtant, les résultats des enquêtes montrent très bien que ces hommes de rang ont agi en violation des ordres prescrites par la hiérarchie militaire. A cette allure, on imputerait à un gouvernement attaqué, la responsabilité des actes putschistes de certains soldats. Le choix des mots est fondamental en diplomatie. Et ce n’est pas à Tibor Nagy qu’on apprendrait à faire des grimaces. A moins que de manière inavouée, il souhaite poursuivre son rêve de « s’occuper du Cameroun ».

Allusion faite à cette fameuse phrase prononcée par le diplomate américain en Avril 2019 « Après le Soudan, je vais m’occuper du Cameroun ». Si l’on s’inscrit dans cette logique, tous les moyens sont bons pour chercher le meilleur moyen de « s’occuper du Cameroun ».

Le meurtre de civils tout court, dans quelque situation que ce soit, est inexcusable. Et c’est de la responsabilité de l’Etat de protéger ces populations civiles. Et c’est bien l’exploit que s’exerce à réussir, les forces de défenses du Cameroun dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. N’en déplaise.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter