Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 08 30Article 616246

Actualités of Monday, 30 August 2021

Source: www.camerounweb.com

NOSO: les sécessionnistes kidnappent le Vicaire de Mamfe et exigent 20 millions

Fr. Sebastian Sinju invite les parties prenantes de la crise à épargner l'Eglise Fr. Sebastian Sinju invite les parties prenantes de la crise à épargner l'Eglise

• Le Fr Agbortoko a été kidnappé ce dimanche dernier

• Les sécessionnistes exigent 20 millions pour sa libération

• Fr. Sebastian Sinju invite les parties prenantes de la crise à épargner l'Eglise



L'annonce vient d'être faite par le chancelier dudit diocèse, Fr. Sebastian Sinju, dans un communiqué dont la rédaction de CamerounWeb a obtenu copie.

Il a déclaré dans sa sortie que le dimanche 29 août 2021 des ravisseurs se sont identifiés comme des combattants de l'Ambazonie et ont enlevé le prêtre à la résidence de l'évêque.
« C'est avec un cœur très lourd que je porte à votre connaissance l'enlèvement soudain de Julius Agbortoko, hier dimanche 29 août 2021. Le Vicaire Général qui avait passé le week-end à Kokobuma pour une visite pastorale et l'inauguration du presbytère de la paroisse, est arrivé hier à peu près à 18 heures. Environ 30 minutes après son arrivée, des jeunes gens qui se sont identifiés comme des combattants séparatistes ont fait irruption dans l'enceinte du Grand Séminaire et se sont dirigés directement vers la résidence de l'évêque Lysinge. Là, ils ont remarqué la présence du vicaire général qu'ils considèrent plus jeune et plus fort que le frêle évêque émérite. », a déclaré le chancelier, Fr. Sebastian Sinju

Il a aussi précisé que les ravisseurs réclamaient la somme de 20 millions de FCFA pour la libération de l'otage, le révérend Fr Agbortoko. Tout en exhortant les fidèles à prier pour la vie du prêtre, Fr. Sebastian Sinju invite les parties prenantes de la crise à épargner l'Eglise.
« Les garçons qui ont pris la fuite avec Julius Agbortoko vers 18h45 demandent une rançon de plus de 20 millions de francs CFA. Je vous demande à tous d'invoquer l'Esprit de famille unique et de prier unanimement pour sa sécurité et sa libération ultérieure. Je profite de cette occasion pour décrier les attaques apparemment incessantes contre l'église en général et celle de Mamfe en particulier. Les parties prenantes du conflit armé en cours pourraient-elles, pour l'amour de Dieu, se tenir à l'écart de l'Église ? », a-t-il confié.

Vicaire_General_Mamfe_Kidnappe_communique

DES HOMMES ARMES ONT ATTAQUE UNE EGLISE AU NOSO

Une attaque armée s'est produite dans une église à Ntangfoan à Bali, dans la Région du Nord-Ouest. Selon les informations, au moins une femme, identifiée comme une coiffeuse à Bali, est morte, un pasteur a été blessé, et de nombreux chrétiens étaient dans un état critique, soit pour avoir pris des balles, soit par peur.

Les blessés ont été transportés dans un hôpital privé non loin du lieu du drame et sont mis sous soins intensifs. « Certains fidèles qui n’ont pas été touchés ont fui une fois les hommes armés sortis de l’église. C’est eux qui ont alertés la population », a affirmé un homme témoin qui se trouvait en l’intérieur de l’église au moment où l’attaque s’est produite.

Confusion

Si le bilan provisoire semble faire l’unanimité, les auteurs du massacre font encore l’objet de polémique. Les plateformes de communication proches du gouvernement ont annoncé après cet incident que ces hommes ont été tués par les séparatistes armés, sans toutefois désignés le groupe séparatiste qui a commis ces horreurs.

De leur côté, les communicants proches des mouvements séparatistes accusent les forces gouvernementales d’avoir fait irruption dans cette église. « Les forces gouvernementales de la 5e région militaire, dirigées par le général Nkar Valere, ont pulvérisé des balles en direction de l'église, alors que les chrétiens de l'église presbytérienne de Bali, région du nord-ouest, étaient en train de vénérer Dieu », raconte un témoin qui ajoute que « les militaires ont commencé à tirer alors qu'ils montaient vers la direction ». La situation reste assez confuse pour le moment en attendant plus d’éléments, Camerounweb.com vous propose ci-dessous la vidéo de l’horreur.

Rejoignez notre newsletter!