Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 08 23Article 615088

Actualités Régionales of Monday, 23 August 2021

Source: www.camerounweb.com

NOSO: les sécessionnistes imposent de nouvelles règles sur les grands axes routiers

Sur une route de Bamenda Sur une route de Bamenda

• Les combattants séparatistes ont établi de nouvelles règles aux populations de la zone anglophone

• Ils indiquent que les routes ne seront libres que les week-ends aux populations

• Ces décisions sont jugées trop lourdes à supporter par les populations


Les populations de la zone anglophone vont désormais rouler selon les diktats des combattants séparatistes. Ces derniers ont sorti un calendrier imposant les horaires de déplacement sur les grands axes routiers de la zone anglophone aux usagers et commerçants.

Ils indiquent que les usagers ne peuvent emprunter les routes que les week-ends. Principalement la route Bambui-Fundong ne sera praticable que le week-end à l'exception de l'ambulance de l'hôpital baptiste de Mbingo qui a été autorisée à transporter des patients vers l'hôpital.

A cet effet, les marchés de Bambui, Bambili et Nkwen sont pleins les week-ends, histoire pour les familles de prendre assez de provisions pour la semaine. Cette situation n'est pas du tout facile pour la population qui est parfois touchée par la famine. "J'ai dû me rendre deux fois à Bamenda. Ma boutique ici était presque vide. Les gens ont besoin de vivres et même avec de l'argent disponible, on ne peut pas vendre une seule tablette de savon à un client. C'est vraiment frustrant », a déclaré Peter aux confrères de Mimi Mefo.

" Pendant des semaines, je n'ai plus pu servir mes clients. Les quelques grappes disponibles étaient si chères. Au moment où j'ai entendu que la route était ouverte, je me suis immédiatement précipité au marché pour acheter. Mes clients auront la banane cette semaine et j'achèterai à nouveau ce week-end", a fit remarquer Binwe, un vendeur de banane à Nkwen.

A côté de ce problème majeur, un autre surgit. Des funérailles sont suspendues dans des contrées eu égard à la difficulté d'acheminer des corps dans certains quartiers à Njinikom, Belo et Fundong.

Rejoignez notre newsletter!