Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 02Article 605761

Actualités of Friday, 2 July 2021

Source: www.camerounweb.com

NOSO: les sécessionnistes exécutent un enseignant à Kumba

C'est le deuxième enseignant tué à Kumba depuis le début des examens C'est le deuxième enseignant tué à Kumba depuis le début des examens

• Les sécessionnistes ont assassiné un professeur de physique

• La victime était un chef examinateur dans l'un des centres GCE de Kumba

• C'est le deuxième enseignant tué à Kumba depuis le début des examens


Les combattants sécessionnistes de l'Ambazonie ont encore frappé fort à Kumba ce jeudi 1 juillet 2021. Ils ont assassiné un professeur de physique et un chef examinateur dans l'un des centres GCE de Kumba.

L'examinateur principal Fuh Max Dang, populairement appelé ′′Grand-père′′ a été abattu jeudi soir dans sa résidence à Up Station derrière GBHS Kumba.
« Ils sont venus frapper à la porte et ont demandé aux enfants où était leur père. Alors qu'il est venu les rencontrer, ils lui ont tiré dessus et sont partis sans aucun mot. », a déclaré une source familiale jointe par la rédaction de CamerounWeb.

Pour l'heure, aucun groupe sécessionniste n'a revendiqué cet assassinat.

C'est le deuxième enseignant tué à Kumba depuis le début des examens. Le prédécesseur de Fuh Max Dang lui-aussi a été tué de la même façon.

NOSO_Secessionnistes_Executent_Enseignant_Kumba

Désolation dans le village de Kwa'Nso après le passage de l'armée camerounaise

C’est une véritable tragédie que vivent les habitants du village de Kwanso suite au passage des éléments de l’armée camerounaise dans la localité.

Selon une source locale jointe par la rédaction de CamerounWeb, plusieurs maisons ont été incendiées par l'armée camerounaise lors d'une offensive visant les combattants sécessionnistes ambazoniens de la région.
« Ils ont envahi le village de Jakiri le vendredi 25 juin 2021, poussant les civils à dormir dans les buissons pendant quatre jours. », a déclaré la source.

Situé entre Nso et Babessi, Kwa'nso est un village frontalier agraire. Ce village a attiré beaucoup de déplacés qui fuient les campagnes des communautés voisines en raison de sa paix relative.

Les militaires ont été attirés dans la localité par l’afflux de combattants ambazoniens.
« Pendant cinq jours, ils ont envoyé la population se réfugier dans les buissons. Ils ont demandé à ceux qui ont des fermes de maïs de nettoyer tout le maïs pour leur donner de la visibilité. Un homme nommé Hudu a été battu à mort parce qu'il refusait de nettoyer ses cultures. Ils ont pris deux maisons et les ont utilisées comme hôtel et après avoir achevé leur mission, ils ont mis le feu à toutes les maisons et sont partis. Les deux dernières maisons brûlées sont les plus grandes entreprises de ce village. Ces maisons appartiennent à Killian, un homme d'affaires basé à Yaoundé et Wirba Alidou, un célèbre homme d'affaires à Kwa'nso », a ajouté la source qui a préféré garder l’anonymat.

Aucune perte en vie humaine n'a encore été signalée. En raison de l'éloignement de la zone et des difficultés de communication, des centaines de personnes ont fui le village.

Depuis plusieurs semaines déjà, de violents combats entre forces de défense et sécessionnistes font des victimes dans les deux camps. Cette situation a poussé l'Etat-major de l'armée camerounaise à envoyer un renfort en hommes et matériel dans les deux régions anglophones.

Rejoignez notre newsletter!