Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 11 08Article 627277

Actualités of Monday, 8 November 2021

Source: www.camerounweb.com

NOSO: les ambazoniens annoncent l'assassinat du frère de 'NO PITY'

L'information a été donnée par le 'vice ministre de la défense ambazonien', Capo Daniel play videoL'information a été donnée par le 'vice ministre de la défense ambazonien', Capo Daniel

• L'information a été donnée par le "vice ministre de la défense ambazonien", Capo Daniel

• "General Shine Rambo" urait été tué en octobre dernier par l'armée

• NO PITY est activement recherché par l'armée camerounaise



C'est encore un coup dur pour la lutte armée sécessionniste ambazonienne qui perd de plus en plus de terrain avec la neutralisation de plusieurs de ses chefs de guerre.

Après l'annonce de la mort du "General Cross and Die", c'est au tour du frère cadet du tout puissant "General NO PITY" de tomber sous les balles de l'armée camerounaise.

L'information a été donnée par le "vice ministre de la défense ambazonien", Capo Daniel.

En effet, dans un communiqué rendu public, Capo Daniel annonce la mort de Mbashi Sylvestre communément connu sous le nom de "General Shine Rambo". Il aurait été tué en octobre dernier par l'armée suite à des affrontements qui ont fait des victimes de chaque côté.

"General NO PITY", toujours en cavale, est activement recherché par l'armée camerounaise. Il auraité blessé lors des affrontements au cours desquels plusieurs de ses éléments auraient perdu la vie.

NOSO_Frere_No_PITY

NOSO: L'ARMEE SE DECHAINE, MET EN DEROUTE NO PITY ET SES HOMMES AFFAIBLIS ET EN FUITE

En débandade et ayant essuyé plusieurs défaites ces derniers jours, l'ambazonien le plus recherché actuellement par l'armée est en fuite.

Certaines rumeurs l'annoncent mort, mais difficile de confirmer cette information et le silence de nos sources sécuritaires sur ce dossier semble donner raison à ceux qui croient que No Pity est certainement affaibli, mais pas mort.

Quoi qu'il en soit, ses troupes ont pris la poudre d'escampette dans tous les lieux où ils avaient érigé leurs bases. Que ce soit à Wum ou à Noni ce jeudi, l'armée s'est déchaînée et a mis en débandade les sécessionnistes.

Il y a eu quelques dégâts collatéraux suite au passage des soldats de l'armée. Les habitants de Nkali Din, une localité de la subdivision de Noni affirment que les agents de sécurité ont perquisitionné leurs domiciles.

D'autres rapportent que des magasins et des maisons ont été détruits.

"Ils sont passés par Ngai, toujours un village à Din, puis ils sont arrivés à Nkali Din", a déclaré un des habitants de la localité à nos confrères du site mimimefoinfo.

"Les soldats détruisent également les magasins et s'en vont avec des objets … Tout le monde s'est échappé alors ils ont profité de la situation pour détruire et piller les magasins", ajoute cette personne interviewée par notre confrère.

D'autres sources nous renseignent que les ambaboys se livrent une véritable guerre interne depuis quelques semaines. Nous apprenons que 'No Pity' et ses éléments ont arrêté puis décapité plusieurs de leurs confrères comattants ambazoniens à Wum.

Les différentes opérations de l'armée depuis septembre


Le 22 septembre, date de la visite de travail du Mindef, une opération de reconnaissance offensive menée par une patrouille des Forces de Défense, à Bai Kuke, dans l’arrondissement de Mbongue, département de la Meme, Région du Sud-Ouest, sur renseignements de la population, a permis de neutraliser 2 terroristes et de récupérer 01 pistolet artisanal. Les deux malfrats neutralisés, notamment le pseudo Commandant « OBASSE » et l’un de ses acolytes nommé « Bijoux » menaient régulièrement des incursions dans le village suscité pour extorquer fonds et denrées aux habitants.

Le 26 septembre, dans la ville de Bamenda, chef-lieu de la Région du Nord-Ouest, une opération de bouclage menée par les Forces de Maintien de l’Ordre (FMO) a permis d’interpeller 12 présumés sécessionnistes qui ont été conduits au Commissariat Central de Céans. Le même jour, sur l’axe Mbengwi et Bamenda a été attaquée par des tireurs sécessionnistes embusqués au lieu-dit Alabukam. Après une violente riposte des Forces de Défense, le bilan fera état de : 03 terroristes neutralisés, 01 complice interpellé, 02 armes de chasse, des armes blanches, des munitions, ainsi qu’un lot de gris-gris récupérés.

Le même jour, mais cette fois dans la Région du Sud-Ouest, des renseignements faisant état d’un regroupement de terroristes sécessionnistes dans la localité de New Town Barombi, dans l’optique des manifestations du 1er octobre 2021 ont été signalées. Une task-force déployée de nuit va affronter des combattants lourdement armés. Au bilan, on enregistrera 03 terroristes tués, dont 2 décédés des suites de graves blessures dans la brousse, 01 malfrat interpellé. Un important arsenal de guerre constitué de fusils d’assaut a également été récupéré. Le 27 septembre, dans la localité de Mbongue, Région du SudOuest, une opération de bouclage menée par les FDS a permis de neutraliser 03 combattants sécessionnistes et d’en capturer un autre. 04 fusils d’assaut de type AK 47 avec 03 boites-chargeurs, un fusil Magnum, des munitions de divers calibres et 03 motos y ont également été saisis. Le 29 septembre, dans la localité de Tinto arrondissement de Mamfe, département de la Manyu, un combattant sécessionniste a été neutralisé au cours d’une opération de ratissage menée par les FDS.

Le 30 septembre, à Nyeneba, dans l’arrondissement de Wabane, département du Lebialem, Région du Sud-Ouest, 03 terroristes sécessionnistes ont été neutralisés et de nombreux matériels militaires saisis à la suite de violents affrontements ayant opposé les Forces de Défense et ces insurgés, installés en check-point à l’entrée du village Nyeneba. Plusieurs armes de guerre et munitions, ainsi que des effets d’habillements militaires y ont été récupérés. Le 03 octobre, sur renseignements, une embuscade tendue par les Forces de Défense et de Sécurité aux combattants séparatistes dans la localité de Wum, département de la Menchum, Région du Nord-Ouest, a entrainé de violents échanges de tirs. Le bilan au terme de cette offensive fait état de plusieurs terroristes blessés, plusieurs matériels servant à la fabrication d’EEI ainsi que des effets d’habillement saisis, notamment des tenues camouflées avec les initiales ARF, des T-shirts, des casquettes et des rangers.

Le 04 octobre 2021, une action menée par les éléments des FDS a conduit à la neutralisation d’un leader séparatiste, le pseudo général « LION » dans la ville de Bamenda, département de la Mezam région du Nord-Ouest. Il était adjoint au pseudo général « CROSS AND DIE ». Le 05 octobre, à Mankon, au lieu-dit « Rendez-vous », près de Bamenda, une embuscade tendue par les FDS a permis de neutraliser un combattant sécessionniste et de récupérer une arme de guerre. Le même jour, au quartier Square dans la ville Kumbo, département du Bui, une opération de bouclage des FDS a permis de saisir un tube à canon artisanal et une bonbonne de gaz. Le 07 octobre, sur exploitation des informations savamment recoupées, les éléments des Forces de Défense de la ville de Mbengwi ont tendu avec succès une embuscade contre 03 dangereux terroristes dans la localité de Njindom, département de la Momo, Région du Nord-ouest. Le Bilan total de cette opération fait état de : 01 terroriste tué ; 01 autre capturé ; un malfrat blessé en fuite ; un important matériel récupéré ( 02 fusils AK47, 01 FAL, 01 fusil de chasse long canon, 01 pistolet artisanal, des boites chargeurs, des munitions pour fusils d’assaut, 02 gilets de combat). Le même jour, près de l’Hôtel Ayaba à Bamenda, une patrouille des FMO a réussi à neutraliser un leader sécessionniste notoire, nommé Nfor Bernard alias «Small Who don’t know go know», venu en reconnaissance dans les parages. Deux armes de guerre ont également été récupérées.

Rejoignez notre newsletter!