Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 05Article 606199

Actualités of Monday, 5 July 2021

Source: www.camerounweb.com

NOSO : l'ex ‘Général Nambere’ échappe de justesse à un assassinat

La scène s'est produite dans le département de Ndian La scène s'est produite dans le département de Ndian

• « Général Nambere », a dévoilé un prétendu complot pour son assassinat

• La scène s'est produite dans le département de Ndian

• L’armée camerounaise allait l’imputer aux sécessionnistes



Un ancien chef de guerre du mouvement sécessionniste de l'Ambazonie, connu sous le nom de « Général Nambere », a dévoilé un prétendu complot pour son assassinat et celui d'autres anciens combattants séparatistes dans le département de Ndian, dans la région.

Dans un audio, dont la rédaction de CamerounWeb a obtenu copie, désespéré, « Général Nambere » révèle qu'ils ont presque été tués par les forces gouvernementales alors qu'ils se sont lancés dans une mission commune, celle de convaincre d’autres combattants sécessionnistes à déposer les armes.

Sous le choc, le « Général Nambere » confie que si le coup avait réussi, les éléments de l’armée camerounaise allaient l’imputer aux sécessionnistes.
« Si j'étais mort, vous auriez tué tous les membres de mon équipe et mis le blâme sur les combattants Ambazoniens » a-t-il déclaré.



Un "général" ambazonien sérieusement bastonné à Kondengui

Le 'Général' Nambere, ancien combattant sécessionniste de l’Ambazonie a rendu visite à ses ex-camarades de lutte dans le centre de détention de haute sécurité de Yaoundé, la capitale du Cameroun.

Selon nos informations, cette visite s’est mal terminée. Les détenus anglophones l'ont bien bastonné. Grièvement blessé et le visage complètement déformé, Nambere a eu la vie sauve que grâce à l’intervention des agents de l’administration pénitenciaire.

Il est considéré par les autres détenus comme un traître à la révolution d'Ambazonie.

Il faut rappeler que le ‘général Nambere’ se battait aux côtés des sécessionnistes avant de déposer les armes. Il a été déclaré persona non grata par les Ambazoniens.

Rejoignez notre newsletter!