Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 08 18Article 614326

Actualités of Wednesday, 18 August 2021

Source: www.camerounweb.com

NOSO : l'armée camerounaise met les sécessionnistes en déroute à Bambui-Fundong

L'opération a été menée par le Col Boum Bissoue play videoL'opération a été menée par le Col Boum Bissoue

• Les sécessionnistes avaient bloqué le tronçon de route Bambui-Fundong

• Les forces de l'ordre ont lancé une opération dans la localité

• Le gouverneur du Nord-ouest Adolphe Lele Lafrique était présent sur les lieux



Les forces de sécurité ont dégagé le tronçon de route Bambui-Fundong ainsi que les autres routes assiégées et qui ont été rendu impraticable par des combattants séparatistes d’Ambazonie avec plus de centaine de véhicules arrachés de force aux usagers de cet axe, immobilisés et alignés pour bloquer la route depuis le 04 août dernier.

L'opération a été menée par le Col Boum Bissoue, commandant de la Légion de gendarmerie, et ses éléments.

Le gouverneur du Nord-ouest Adolphe Lele Lafrique, descendu sur le terrain, a appelé à la collaboration de tous pour maintenir la paix et la sécurité croissantes dans la région.
"Les autres axes ont été libérés de la même façon. Nous en appelons aux populations de collaborer avec les forces de l'ordre comme elles ont déjà commencé à le faire pour que cela ne se répète plus. Ceux qui ont été interpelés vont être traduits devant les tribunaux", a déclaré Adolphe Lele Lafrique.

La rédaction de CamerounWeb n'est pas en mesure de préciser le nombre de combattants sécessionnistes neutralisés au cours de l'opération.



NOSO: les sécessionnistes exhibent les armes arrachées 'spirituellement' aux militaires

Les combattants sécessionnistes d'Ambazonia ont présenté des "trophées de guerre" suite aux affrontements qui ont eu lieu à Akwen dans les communes de Eyumojock et Nsanakang situées dans le Sud-ouest.

En effet, les combattants qui ont attaqué un poste militaire à Nsanakang ont déclaré avoir récupéré tous les biens des éléments des forces gouvernementales qui s'y trouvaient. L'incident s'est produit le 2 août 2021.

Ceux qui ont attaqué le poste de contrôle d'Akwen ont déclaré qu'ils s'étaient préparés spirituellement à la mission et qu'ils n'y étaient allés physiquement que pour récupérer les armes.
"Nous ne savons pas combien sont morts, nous reviendrons pour attaquer le camp", a déclaré l'un des commandants.

Rejoignez notre newsletter!