Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 07 20Article 528844

General News of Monday, 20 July 2020

Source: cameroon-info.net

NOSO: l'ONU se tient qux côté du régime Biya


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Le diplomate onusien a été reçu en audience ce 20 juillet 2020 par le Premier Ministre, Joseph Dion Ngute.

Le 13 mai dernier, François Louncény Fall a eu une entrevue au Palais d’Etoudi avec le Président Paul Biya. Outre la crise sanitaire provoquée par le COVID-19, le numéro 1 camerounais et le diplomate onusien ont abordé la question de la crise en zone anglophone qui perdure, malgré les solutions proposées par Yaoundé.

Ce lundi 20 juillet 2020, le Représentant spécial pour l’Afrique centrale et Chef du Bureau régional des Nations Unies pour l’Afrique a été reçu en audience à l’Immeuble Etoile par le Premier Ministre, Joseph Dion Ngute. Les deux hommes sont revenus sur les sujets sus évoqués.

Au terme des échanges, le diplomate d’origine guinéenne a réitéré la préoccupation de l’ONU au sujet de la situation économique post Coronavirus dans la sous-région. «Le monde est face à une situation sans précédent qui a remis en cause toutes les certitudes. Les économies les plus fortes du monde sont aujourd’hui effondrées et nous ferons l’inventaire de l’impact du COVID dans quelques mois», a-t-il déclaré au micro de la CRTV Radio, la chaîne publique.

Louncény Fall a aussi rappelé le souhait des Nations Unies de voir la crise en zone anglophone résolue par la voie du dialogue.

«Les initiatives sont en cours sous la conduite du Premier Ministre et sous la haute direction du Président Paul Biya. Toutes ces initiatives qui consistent à trouver une solution pacifique dans ces deux régions (Nord-Ouest et Sud-Ouest, NDLR) du Cameroun, les Nations Unies se tiennent aux côtés du Cameroun pour l’aider à trouver cette solution pacifique. Parce que le Cameroun est un élément très important dans le dispositif économique et sécuritaire en Afrique Centrale», a expliqué le Représentant Spécial du Secrétaire Général de l’ONU.

Des propos qui démontrent que le gouvernement doit aller au-delà du Grand Dialogue National organisé en septembre-octobre 2019 et dont les effets tardent à se faire ressentir sur le terrain.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter