Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 09Article 607123

Actualités of Friday, 9 July 2021

Source: www.camerounweb.com

NOSO : enlevé il y a 2 mois, le chef du village de Baforkum, retrouvé assassiné

Le chef du village de Baforkum, retrouvé assassiné Le chef du village de Baforkum, retrouvé assassiné

• Le chef traditionnel était enlevé il y deux mois

• Les Ambazoniens et les militaires se rejettent la responsabilité

• Au moins 1200 militaires auraient déjà perdu la vie


Enlevé il y a deux mois, le chef traditionnel du village de Baforkum, village situé non loin de Bamenda a été retrouvé sans vie abandonné au milieu de la route ce 09 juillet 2021. Selon les premières informations diffusées sur les réseaux sociaux, le kidnapping et l’assassinat du chef traditionnels ont été perpétrés par les groupes armés sécessionnistes.

Cette version est battue en brèche par le journaliste Michel Biem Tong qui révèle que le chef de Baforkum a été enlevé et tué par des gendarmes sur instruction du préfet de la Mezam. Ce dernier tenterait en vain d’obtenir du chef traditionnel, des informations sur les cachettes des combattants ambazoniens.

« Ce chef traditionnel de Baforkum, à Bambui, non loin de Bamenda, a été tué par des gendarmes camerounais sur instruction du préfet de la Mezam. Le monarque local refusait de dévoiler au préfet les lieux où se trouvent implantés les camps des Ambas Restorations Forces dans son village », révèle Michel Biem Tong.

es exactions se poursuivent dans les régions anglophones du Cameroun. Un gendarme répondant au nom de Paul Nomo Abomo a été trouvé mort dans le Nord-Ouest après l’explosion d’une bombe artisanale. La veille de ce drame, un autre gendarme, le major Lema a reçu une balle à la tête à Kumbo.

« Le gendarme major Lema a été touché à la tête lors d'une attaque ambazonienne à Kumbo. Gravement blessé, il sera évacué à la garnison de Douala où il a rendu l'âme dans la nuit », a révélé notre source qui précise que 1200 soldats camerounais ont déjà perdu la vie dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun.

Rejoignez notre newsletter!