Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 08 31Article 616402

Actualités of Tuesday, 31 August 2021

Source: www.camerounweb.com

NOSO: en colère, les soldats dénoncent le manque de munitions

Des militaires camerounais au NOSO Des militaires camerounais au NOSO

•Colère des militaires en zone anglophone

• Ils revendiquent plus de munitions

• Deux militaires tués dans un convoi de l'armée à Mundemba


Les derniers affrontements contre des sécessionnistes ont été fatals pour les militaires. Dans la journée de lundi 30 août, deux militaires ont été tués dans l'attaque de leur convoi à Mundemba dans le Sud-ouest. La perte de leurs camarades lors de cette attaque , a révolté des soldats. Ils revendiquent plus de minutions dans la zone anglophone en conflit depuis plus de 4 ans déjà.

D'après les informations parvenues à la rédaction de Camerounweb, il y a eu une grogne des militaires qui a retentit jusqu'au sommet de l'armée. Mais des rapports des services renseignements n'ont pas rendus fidèlement les revendications des soldats.

Ces soldats trouvent qu'ils risquent énormément au péril de leur vie sans munitions aux fronts face aux sécessionnistes qui sont lourdement armés. Ils sont une dizaine à tomber impuissants par semaine sous les balles des sécessionnistes. Certaines sources affirment que bien qu'ils soient informés, les généraux de l'armée tel que Nka Valere se disent incapables de résoudre ce problème pour l'instant car , notifient les sources, "ils attendent aussi le retour du pouvoir de Yaoundé qui tarde après plusieurs demandes formulées".


02 militaires tués dans l'attaque de leur convoi à Mundemba dans le Sud-ouest


Un convoi de l’armée camerounaise vient de tomber dans une embuscade tendue par des combattants sécessionnistes d’aabazonie à Mundemba, une commune située dans la région du Sud-Ouest et chef-lieu du département du Ndian. L'attaque orchestrée par les forces d'Ambazonie a eu lieu le long de la route menant au lycée gouvernemental

Selon une source militaire jointe par la rédaction de CamerounWeb, gravement atteints, deux éléments des forces armées auraient succombé à leurs blessures. On signale plusieurs autres blessés par balle qui ont été évacués vers un centre hospitalier de la ville.

La rédaction de Camerounweb apprend aussi que le convoi était en route pour livrer le petit déjeuner à une équipe gardant le centre ENEO à Mundemba.

Pour l’heure, les autorités sécuritaires de la région n’ont pas encore communiqué sur cette attaque.

Rejoignez notre newsletter!