Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 01Article 517162

Regional News of Monday, 1 June 2020

Source: cameroon-info.net

NOSO: des sécessionnistes ont encore frappé fort à Kumba


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Akwo Gabriel Makia, 41 ans, aîné de l'Église presbytérienne du Cameroun, PCC, Congrégation de Kumba-Town est décédé à l'aube du dimanche 31 mai 2020 lorsque des séparatistes armés ont ouvert le feu sur sa voiture.
Des sources affirment que les hommes armés ont pris son véhicule RAV-4 vert pour appartenir à l'armée, d'autant plus que les lieux étaient encore sombres.

Accompagné d'une de ses relations, Makia était en route pour Batibo, division Momo de la région du Nord-Ouest où il devait traditionnellement épouser Mbah Marion Nah.

«Seulement deux d'entre eux étaient dans la voiture. Makia était assise sur le siège du passager devant pendant qu'une de ses relations conduisait. Autour du village d'Ikiliwindi dans la subdivision de Konye, ??non loin de Kumba, des balles ont commencé à pleuvoir sur leur voiture dans les buissons voisins. Il semblerait que les séparatistes armés de la région aient confondu leur voiture avec un véhicule militaire car il faisait encore nuit », a déclaré un membre de la famille du malade, familier de l'incident.

Notre source affirme que la personne au volant s'est enfuie pour tenter de s'échapper du lieu de la fusillade. «Malheureusement, une balle a pénétré la porte arrière droite, a traversé le siège de Makia avant d'entrer dans son bas-ventre. Il a crié qu'il avait été touché par une balle, est tombé sur le conducteur et a saigné abondamment. Le conducteur a lutté et a garé la voiture derrière une maison déserte. Quand il a ouvert la porte de Makia, il a vu que Makia était morte. »

Cameroon-Info.Net a appris que les séparatistes armés ont monté des barricades le long de la route dans le but de déjouer un renfort militaire. Ils sont ensuite arrivés sur les lieux où la voiture attaquée s'était arrêtée et le conducteur s'est rendu. Après avoir été interrogés, les hommes armés ont présenté leurs excuses. Ils ont dit qu'ils avaient confondu le véhicule avec l'appartenance militaire et pensaient donc que des soldats étaient à bord. Ils ont ensuite disparu dans la nature.

Il a fallu l'intervention des militaires pour que les barrages routiers soient dégagés et le cadavre transporté à Kumba où chrétiens, amis et membres de la famille étaient rassemblés.

Les membres de la famille disent que Makia sera enterré à Kumba le 13 juin 2020, date qu'il avait réservée pour célébrer son mariage civil au Conseil de Kumba I.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter