Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 02 07Article 490036

General News of Friday, 7 February 2020

Source: camerounweb.com

NOSO: accusée de massacre, l'armée présente ses excuses à la population


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Des vagues d'attaques militaires contre des civils dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest ont entaché l’image de l'armée camerounaise.

Les habitants ont déclaré que chaque fois que des militaires visitent un village, ils doivent se présenter pour leur sécurité car ils sont souvent accusés de collaborer avec les combattants sécessionnistes de l'Ambazonie. L'image des soldats envoyés dans la zone de guerre a été traînée dans la boue par eux-mêmes.

L'exode des populations vers d'autres villes comme Bamenda semble maintenant gêner les forces envoyées pour garantir la sécurité des personnes et les biens
Afin d’embellir leur image, les commandants des 5e Régions interarmées militaires et de gendarmerie, le général de brigade Nka Valere et le général de brigade Nnoko Ekongwese ont assuré aux populations de la région du Nord-Ouest que l'armée est là pour maintenir la paix, d'où ils peuvent leur transmettre toute réclamation.
"Les forces de défense et de sécurité sont des amis du peuple", ont-ils déclaré.

Sous leur commandement, plus de 50 maisons, affectant 1 000 personnes, ont été incendiées à Bali Nyonga, division Mezam. Ils ont également ordonné l'incendie de maisons et de civils à Mbiame, division Bui, sans oublier plus de 300 maisons détruites par des soldats dans la subdivision Bum, tuant au moins 13 civils, tous au cours du mois de janvier 2020.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter