Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 18Article 608791

Actualités of Sunday, 18 July 2021

Source: www.camerounweb.com

NOSO: 5 policiers tués dans une embuscade à Bali Nyonga

• L’attaque a été revendiquée par les « Boffalos de Bali Nyonga »

• Elle a eu lieu très tôt dans la matinée de ce dimanche

• 5 policiers ont été tués


L’attaque a été revendiquée par les « Boffalos de Bali Nyonga » sous la direction du « Général Grand-Pa ».

En effet un véhicule Toyota Helux de la police camerounaise a été gravement endommagé par les tirs lors d’une attaque menée très tôt ce dimanche par des combattants sécessionnistes à Bali Nyonga au niveau du check point T Junction.

Selon une source locale jointe par la rédaction de CamerounWeb, après l'explosion d'un engin explosif improvisé qui a détruit le véhicule des policiers, les combattants sécessionnistes sont passés à l'acte en emportant l'équipement des agents de sécurité. Il s'agit de plusieurs armes à feu, des munitions, des casques et même leurs cartes d'identité.

Le bilan provisoire fait état de 5 morts et plusieurs blessés du côté de la police. Le véhicule de la police a été totalement endommagé.

Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, dont la rédaction de CamerounWeb vous propose ci-dessous l'intégralité, les sécessionnistes exposent fièrement le matériel de guerre saisi suite à l'attaque



Ambazonie: le général Rambo, l'un des plus grands tueurs de militaires arrêté

Des informations qui parviennent à la rédaction de CamerounWeb ce dimanche matin indiquent que le très craint général de l'armée ambazonienne est entre les mains des forces de défense qui l'ont attrapé ce dimanche 18 juillet.

Il y a quelques semaines, un autre chef de guerre sécessionniste connu sous le nom de «Général Andreas» a été neutralisé par les Forces de défense et de sécurité.

Selon plusieurs sources sécuritaires jointes par la rédaction de CamerounWeb, «Général Andreas» est tombé dans une embuscade qui lui aurait été tendue sur l’axe Manbanda–Tombel.

Les mêmes sources font état de ce que ce séparatiste faisait partie du groupe d’ambazoniens qui avaient attaqué le poste de contrôle de Fiango, faisant plusieurs morts côté Forces de l’ordre.

Il faut souligner que c'est une véritable victoire psychologique de l'armée camerounaise sur les combattants sécessionnistes dans cette région. Deux autres "généraux ambazoniens" sont activement recherchés par l'armée. Il s'agit du "General No Pity" et de "Field