Vous-êtes ici: AccueilActualités2020 07 07Article 525646

Actualités of Tuesday, 7 July 2020

Source: lebledparle.com

Négociations secrètes Etoudi-Sécessionnistes: Jean Bruno Tagne allume Réné Sadi

Jean Bruno Tagne récuse le démenti du gouvernement Jean Bruno Tagne récuse le démenti du gouvernement

D’après l’ancien Directeur de Canal 2 international, le communiqué publié hier par le ministre de la Communication pour démentir l’existence des négociations pour un cessez-le-feu entre les leaders séparatistes de la zone anglophone et l’État du Cameroun démontre que «l’opacité est un mode de gouvernement au Cameroun».


Alors que Sissuk Ayuk Tabe, président de la République virtuelle d’Ambazonie et plusieurs médias ont annoncé que des négociations avec l’Etat camerounais étaient en cours, Réné Emmanuel Sadi a formellement démenti cette nouvelle.

«Le gouvernement réaffirme sa disponibilité à rechercher des solutions pacifiques à la crise dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest, notamment par la dialogue. Il est par conséquent ouvert aux différents contacts initiatives et propositions allant dans ce sens et le respect de l'unité nationale et de l'intégrité territoriale du Cameroun», peut-on lire dans une sortie épistolaire du Mincom datant du 06 juillet 2020.

«Le gouvernement est difficulté»

Dans une réaction en rapport avec cette actualité, Jean Bruno Tagne juge incompréhensible le communiqué supra-évoqué. Selon lui, le gouvernement essaie simplement d'évoluer dans la discrétion et flou total.

«En rendant public les discussions qu’ils ont amorcées avec le gouvernement, Ayuk Tabe et ses camarades ont mis le gouvernement en difficulté, d’où le communiqué assez incompréhensible du ministre de la Communication. Il montre au moins une chose : le pouvoir est gêné aux entournures», écrit le journaliste ce jour sur son compte Facebook.

«C’est que l’opacité fait partie de l’ADN de ce gouvernement. Ceux qui nous gouvernent aiment avancer masqués, dans le noir. La transparence et la lumière leur font peur. Il faudra pourtant s’y habituer. Rien ne peut plus se cacher hélas!». Ajoute-t-il.

Rejoignez notre newsletter!