Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 03 22Article 581980

General News of Monday, 22 March 2021

Source: www.camerounweb.com

Nécrologie: tout sur les dernières heures de Paul Eric Kingué

Le rideau de la vie est tombé à jamais pour Eric Kingué. Un coup d'éclat dans le ciel camerounais ce lundi, l'étonnement était au rendez-vous. Cette triste nouvelle intervient seulement un an à peine passé à la tête de l’exécutif communal de Njombé-Penja. A 55 ans, Il tire sa révérence et son corps a été transféré de Douala pour Njombé-Penja, puis, est retourné à la morgue à l’hôpital Laquintini.


voici la dernière sortie publique de Paul Eric Kingué , récit de Rémy Ngono



En plein mois de mars, la nouvelle est tombée comme un poisson d’avril : Paul Éric Kingue est mort! C’est malheureusement confirmé par certains de ses conseillers municipaux. Le maire de la commune de Njombé-Penja dans le département du Mungo, région du Littoral, président du parti politique Mouvement Patriotique pour un Cameroun Nouveau (MPCN), serait décédé à la garnison militaire de Douala aux environs de 01h45 ce lundi matin, des suites de maladie.

Selon plusieurs sources, celui qui était affectueusement appelé PEK était souffrant depuis plus de deux semaines et son état de santé s’est brusquement détérioré ces dernières heures.

“La Commune de Njombe-Penja a la profonde douleur d’annoncer à l’opinion Nationale et Internationale et à tous ses partenaires, le décès de Monsieur Paul Éric KINGUE, Maire de la Commune de Njombe-Penja, Vice Président des Communes et Villes Unies du Cameroun ( CVUC), Président National du Mouvement Patriotique pour un Cameroun Nouveau ( MPCN) et promoteur de la télévision SCHOOL TV AFRICA.Décès survenu ce lundi 22 mars 2021 à Douala des suites de maladie. Le programme des obsèques sera disponible ultérieurement.”, indique le communiqué de presse qui est parvenu à notre rédaction.

Très présent sur les réseaux sociaux, Paul Éric Kingue n’a plus donné de nouvelles depuis le 6 mars 2021 à ses 30 352 abonnés de sa page Facebook. Après l’annonce de l’installation de l’éclairage public sur l’axe gare routière-Mont Koupé, PEK avait plein de projets dont la construction de la cité municipale et l’hôtel de ville en 2021. ” N’ayez pas peur de l’avenir, ayez confiance en vous, et gardez autant que se peut l’espoir en vous d’un monde meilleur ou d’une vie meilleure en prenant pour preuve Paul Éric Kingue “, postait-il sur la page de la commune de Njombe- Penja le 25 février 2021, dans un article intitulé ” PEK: L’instrument vivant de l’espoir “. Hélas, il n’y a plus d’espoir.

Né le 20 août 1966, Paul Éric Kingue était également ex-directeur de campagne de Maurice Kamto pendant l’élection présidentielle de 2018. En janvier 2019, sans avoir manifesté, il a été interpellé à Yaoundé, puis écroué à la prison principale de Yaoundé où il y passera 09 mois dans la même cellule que son ancien allié Maurice Kamto dont il s’était déjà pourtant désolidarisé. Et la cohabitation n’aura pas été facile. À sa sortie de prison, il passe dans plusieurs médias, tirant à boulets rouges sur le président du MRC qui a refusé d’aller aux élections législatives et municipales de février 2020, promettant de publier un livre choc. ” Kamto ne vaut pas la peine, il ne peut pas diriger ce pays”, clame celui qui qualifiait les militants du MRC de ” Talibans “.

Candidat à la mairie de Njombé-Penja avec son parti le MPCN aux dernières élections, Paul Éric Kingue sortira vainqueur et reprendra les affaires 13 ans après son premier mandat qu’il n’avait pas pu achever à cause de sa première mise en détention.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter