Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 03Article 585856

General News of Saturday, 3 April 2021

Source: www.camerounweb.com

Nécrologie : le cardinal Christian Tumi est mort

L’archevêque émérite de Douala est décédé dans la nuit du 02 avril des suites de maladie. Il avait 91 ans.

La radio Veritas à Douala l’a confirmé. Le Cardinal Christian Tumi est mort ce 02 avril. La radio de l’Eglise catholique que lui-même a créée n’a pas donné les circonstances de son décès, mais plusieurs sources ont laissé croire que l’ancien archevêque de Douala est mort des suites de maladie.


Christian Wiyghan Tumi est né le 15 octobre 1930 à Kikaikelaki (Kumbo) au Cameroun. Il est successivement évêque de Yagoua, archevêque coadjuteur puis archevêque de Garoua, archevêque de Douala ; il est archevêque émérite de Douala depuis 2009.

Après avoir été ordonné prêtre le 17 avril 1966 pour le diocèse de Buéa, Christian Wiyghan Tumi poursuit sa formation en sciences de l’éducation au Nigéria puis à Londres (Grande-Bretagne), en théologie à l’Institut catholique de Lyon (France) où il obtient une licence et en philosophie à l’Université de Fribourg (Suisse) où il obtient un doctorat.

La vidéo a fait le tour du monde et indigne plus d’un. Les images du corps sans vie mal couvert du cardinal diffusées sur les réseaux par un membre du personnel soignant ont fait réagir le ministre de la santé. Malachie Manaouda juge inacceptable ce qu’il appelle "une violation de l’intimité" du défunt.

« Dans ces moments de compassion, suite au décès du Cardinal Tumi, il est inacceptable que des images qui violent son intimité soient diffusées. Une investigation a été prescrite pour établir les responsabilités à cet effet. Nos sincères condoléances à l’Eglise Catholique. RIP », écrit-il.

L’ONG Mandela Center International, spécialisée dans la défense des droits humains condamne avec la dernière énergie la diffusion sur les réseaux des derniers instants de l’ancien archevêque de Douala, le cardinal Tumi. Elle appelle les autorités camerounaises à ouvrir en urgence une enquête afin de situer les responsabilités.

« Mandela Center International porte à la connaissance de l’opinion nationale et internationale qu’il vient de découvrir, avec la plus grande consternation, une vidéo montrant les derniers instants du Cardinal Christian WIYGHAN TUMI, tournant en boucle sur les réseaux sociaux.
Mandela Center International condamne, avec la plus grande fermeté, cette violation grave des droits de l’Archevêque émérite camerounais.
Mandela Center International rappelle à l’opinion que la notion de dignité de la personne humaine, en droit international des droits de l’Homme, a été introduite dans la PUBLICATION OF THE REMAINhumains possèdent une « dignité inhérente » (Préambule) et qu'ils « naissent libres et égaux en droits et en dignité » (article 1er).


Mandela Center International rappelle que le respect de la dignité des personnes nécessite cependant aux professionnels du social et de la santé de connaître les principes de la dignité et les situations ; de concilier l'intimité, la confidentialité et le respect dans son travail ; de transmettre ses règles à tous les professionnels de santé.


Mandela Center International exige, IMMEDIATEMENT et avec la plus grande fermeté, des autorités Camerounaises et en particulier au Ministre de la Santé publique, Dr MANAOUDA MALACHIE, l’ouverture d’une enquête pour déterminer les responsabilités de cet acte ignoble.


Mandela Center International exige que les auteurs de cet attentat à la pudeur et à la dignité humaine soit immédiate mis aux arrêts et que cette clinique de Douala soit immédiatement fermée.
Mandela Center International se réserve le droit des actions à mener.
Le Secrétaire Exécutif Permanent »

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter