Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 12Article 607507

Actualités of Monday, 12 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Nécrologie: Prof Monembou Cyrille est mort

Prof Monembou Cyrille Prof Monembou Cyrille

•Prof Monembou Cyrille et décédé hier suite à un malaise.

•Conduit à l'hôpital, l'universitaire avait déjà rendu l'âme.

•Il était le vice-doyen de l'université de Yaoundé 2.


Selon des informations qui sont parvenues à la rédaction de CamerounWeb, Prof Monembou Cyrille est mort après avoir eu un malaise hier dimanche 11 juillet dans la nuit.

Tout allait bien pourtant et le prof Monembou ne présentait aucun signe de maladie avant de faire cette crise qui lui a été fatale.

Selon nos informations, il revenait d'un voyage du Sénégal où il a passé quelques jours dans le cadre d'une rencontre scientifique.

'Le professeur Monembou Cyrille, vice doyen à l'université de Yaoundé 2 soa est décédé cette nuit à son domicile sise à Shell Nsimeyong à Yaoundé.
L’on a appris qu’il était revenu hier du Sénégal où il avait assisté à une rencontre scientifique. Il a vu la finale de l'Euro avec sa femme et sa famille jusqu'à la fin avant d’aller se coucher. Il sera rejoint par la suite par son épouse. C’est dans la nuit qu’il aura un malaise qui va l’emporter. Il laisse une veuve et plusieurs enfants', informe une source qui nous précise que le vice-doyen et sa femme aussi un bébé de 09 mois.

Agrégé à l'issue du 18è concours d’agrégation en Sciences juridiques, politiques, économiques et de gestion qu'a abrité l’université de Yaoundé II du 6 au 15 novembre 2017 dans son campus de Ngoa Ekellé, le prof Monembou Cyrille était l'une des valeurs sûres de l'intelligentsia camerounaise.

Dans une récente sortie, il donnait son avis sur le 25ème anniversaire de la Constitution du 18 janvier 1996 du Cameroun : '25 ans après l’adoption de la loi constitutionnelle du 18 janvier1996, toutes les institutions qui avaient été prévues par ce texte ont été mises véritablement en place… On peut donc se satisfaire aujourd’hui de ce que la constitution du 18 janvier 1996 portant amendement de celle du 2 juin 1972 ait atteint son paroxysme, en termes de mise en place des institutions ayant pour but, l’enracinement de l’Etat de droit et de la démocratie...Cette loi avait pour objectif de mieux asseoir une démocratie pluraliste implantée au niveau local, permettant ainsi aux populations de mieux participer à la gestion de leurs affaires. Il est évident qu’au regard de la mise en œuvre du processus démocratique au pays, on peut affirmer de façon péremptoire que ces objectifs sont pleinement atteints', déclarait-il.

Rejoignez notre newsletter!