Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 09 07Article 617407

Actualités of Tuesday, 7 September 2021

Source: www.camerounweb.com

Mystérieuse mort de Mirabelle: furieuse, Clarence Yongo réclame justice

La jeune Mirabelle Lingom est décédée ce lundi 06 septembre La jeune Mirabelle Lingom est décédée ce lundi 06 septembre

• La jeune Mirabelle Lingom est décédée ce lundi 06 septembre

• Clarence Yongo demande que les auteurs soient punis

• L'intégralité de la réaction



C’est une mystérieuse disparition qui suscite beaucoup d’interrogations au Cameroun. La jeune Mirabelle Lingom, victime de diffamation, de viol et de menaces de tous genres a rendu l’âme ce lundi 06 septembre dans des conditions encore troubles.

La victime avait récemment porté plainte contre 4 cadres du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nation (PCRN) de Cabral Libii pour cyberharcèlement entre autres.

En réaction à ce décès brutal, la journaliste et militante des droits de la femme Clarence Yongo demande que "les auteurs des malheurs de Mirabelle Lingom soient punis."

En effet, la directrice de Griote Tv a publié une tribune dans laquelle elle n’a pas caché sa « rage » et sa tristesse. Elle accuse l’opinion publique d’être restée insensible face crimes commis contre cette dernière.
« Harcelée, humiliée et violée face à un mur de personnes insensibles. Nous sommes tous restés muets et l'avons abandonnée dans sa douleur. Les bourreaux faisaient de sa situation un élément de railleries. », déclare-t-elle.

Clarence Yongo appelle les Camerounais à se lever afin que les auteurs de cet « assassinat » soient punis conformément à la loi

La rédaction de CamerounWeb vous propose ci-dessous, l’intégralité de sa réaction

Tous coupables,

Nous sommes tous coupables et il est temps de se lever pour stopper la saignée.
Christelle Mirabelle est un exemple patent, palpable, honteux et inhumain des conséquences des violences faites aux femmes et particulièrement de cyberviolence.
Harcelée, humiliée et violée face à un mur de personnes insensibles. Nous sommes tous restés muets et l'avons abandonnée dans sa douleur. Les bourreaux faisaient de sa situation un élément de railleries.

Christelle était tiraillée entre ceux qui l'insultaient dans la rue, sa famille divisée pour ou contre sa cause et une dernière catégorie impassible. Celle-là pensait que ce qui lui arrive ne la concerne pas.
Pour nombre d'entre nous, elle en faisait trop, juste un harcèlement cybernétique et un viol, histoire bénigne. Rien de bien grave n'est-ce pas ?

Et pourtant, cette jeune femme souffrait dans sa chair. Elle avait une mine flétrie et se sentait épiée. Elle meurt dans la douleur psychologique la plus absolue, même si elle faisait l'effort d'oublier l'adversité constante qu'elle devait affronter. Je puis vous dire qu'elle a souffert avant sa mort.
Christelle Mirabelle aurait pu être votre sœur, votre fille, votre enfant. Ça peut vous arriver à vous-même.

Il est temps de dire "Ça suffit!"
Mobilisons-nous pour que cela n'arrive plus et surtout pour que les auteurs de ses malheurs soient punis.

Christelle Mirabelle que la terre nos ancêtres te soit légère.

Rejoignez notre newsletter!