Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 02 14Article 492037

General News of Friday, 14 February 2020

Source: 237actu.com

Municipales: le RDPC se taille la part du lion avec 316 communes sur 360

Les élections législatives et communales ont eu lieu dans un climat tendu en février - Atanga Nji Les élections législatives et communales ont eu lieu dans un climat tendu en février - Atanga Nji

Ils sont 9 au total qui ont le contrôle entier des mairies. C’est le verdict des résultats publiés par les commissions communales de supervision, le 12 février 2020.

Sur les 42 partis politiques qui ont pris part à la dernière élection municipale du 9 février 2020, seuls 9 ont réussi à tirer leur épingle du jeu. Le parti au pouvoir, le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC), s’est taillé la part du lion, en obtenant les élus dans toutes les régions du pays. «De façon globale, ce parti politique (RDPC) à lui seul, devrait assurer, en totalité ou en partage, le contrôle de 316 communes sur les 360 que compte l’ensemble du territoire national», rapporte le quotidien à capitaux publics, Cameroon Tribune, dans son édition de ce 14 février 2020.


Il est secondé par l’Union Nationale pour la Démocratie et le Progrès (UNDP) de Bello Bouba Maïgari qui s’en sort avec 16 communes, qu’il va diriger «en totalité ou en partie», précise le journal. En troisième position, on retrouve le Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale (PCRN), de Cabral Libii. «Il devrait totaliser 7 communes dont 5 dans la seule région du Centre et deux autres dans le Littoral», souligne le quotidien gouvernemental. L’Union Démocratique du Cameroun (UDC) d’Adamou Ndam Njoya totalise six communes, toutes glanées dans le département du Noun, dans la région de l’Ouest. Le Social Démocratic Front (SDF) quant à lui, n’a obtenu que quatre communes. Le Front pour le Salut National du Cameroun (FSNC) et le Mouvement Démocratique pour la Défense de la République (MDR) ont chacun eu trois communes.

L’Union des Mouvements Socialiste (UMS) «assurera totalement ou partiellement la gestion des communes de Banwa et de Bafang dans le département du Haut Nkam, région de l’Ouest», précise notre confrère. Le Mouvement Citoyen National Camerounais (MCNC) a le contrôle de la commune de Banka. A défaut d’avoir des mairies entières, certains partis ont pu glaner quelques sièges de conseillers municipaux. C’est le cas du parti UNIVERS, du Parti de l’Alliance Libérale (PAL), du Front des Démocrates du Cameroun (FDC), du Mouvement Progressiste (MP), du MANIDEM et de l’Alliance Nationale pour la Démocratie et le Progrès (ANDP). Toutefois, ces résultats sont encore sous réserve du contentieux électoral des élections municipales qui va intervenir à la fin du mois de mars 2020