Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 30Article 611068

Actualités of Friday, 30 July 2021

Source: Horizons Nouveaux Magazine - N° 145

Mouvement des franckistes : tentative de coup de force de Mme Apollonie Blaz

Les Franckistes posant ensemble (photo archives) Les Franckistes posant ensemble (photo archives)

Crée il y a quelques mois par de jeunes camerounais déterminés à constituer une masse populaire en faveur de la paix et de l’unité dans le contexte de transition générationnelle évoquée par le président Paul Biya lors de l’une de ses adresses aux Camerounais, ce mouvement ambitionne d’accompagner Franck Biya sur le chemin de la conquête du pouvoir par voie démocratique grâce à son assise populaire en cours de construction.

Ce qui n’est plus un secret pour personne dans la mesure où chaque citoyen camerounais jouissant de tous ses droits civiques comme le prévoit la Constitution de notre pays, peut légitimement prétendre à la Magistrature suprême comme d’ailleurs à toutes les fonctions électives. C’est bien le cas de Franck Biya, le fils aîné du Président de la République que les leaders de la jeunesse camerounaise et certains acteurs de la société civile entendent porter à la Magistrature suprême conformément selon eux aux valeurs qu’il incarne dont la discrétion, la tempérance et le patriotisme en font partie.

C’est donc avec un dévouement absolu que ces jeunes camerounais originaires de toutes les régions du pays, convaincus du bien-fondé de leur choix, travaillent d’arrache- pied pour l’implémentation de cette éventualité pour convaincre le moment venu leur champion à prendre officiellement position en faveur de sa candidature à la Magistrature suprême portée par la base. Une construction qui commence à faire bouger discrètement les lignes et qui au passage ne semble pas laisser tout le monde indifférent, ce qui explique l’intrusion de certains pour arracher le flambeau aux initiateurs de ce mouvement qui se veut national dont Alain Fidèle Owona Zoa, fondateur et coordonnateur national de ce mouvement vient de bénéficier du soutien inconditionnel de Maoud Aboubakary le président national, de Walter Achambang le premier vice- président et du prince Obosso le 2e vice- président. Sans oublier la trésorière nationale, l’ensemble des délégués régionaux et départementaux.

A titre de rappel, dame Apollonie Fleur Blaz revendiquant une certaine proximité avec les cercles du pouvoir de Yaoundé a vainement tenté en marge du respect des textes et règlements régissant ce mouvement, de démissionner par la force Alain Fidèle Owona Zoa après l’avoir séquestré de longues heures durant dans une résidence du quartier Golf à Yaoundé il y a quelques semaines. Une attitude condamnée à l’unanimité par tous les membres du bureau exécutif et des délégués régionaux, départementaux et d’arrondissement.

S’il semble compréhensible que la quête de l’exercice du pouvoir est tentante, il est tout de même inadmissible de procéder de manière peu cavalière pour assouvir ses ambitions personnelles au mépris de la volonté de la majorité. La porte reste cependant ouverte pour fédérer toutes les tendances autour de cet idéal commun dont l’objectif est de porter démocratiquement Franck Emmanuel Biya à la Magistrature suprême le moment venu dans l’intérêt de tous les camerounais sans discrimination et exclusion.

Rejoignez notre newsletter!