Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 03 18Article 580858

General News of Thursday, 18 March 2021

Source: www.camerounweb.com

Mouvement de Libération pour le Cameroun: voici la crainte des camerounais

Le journal 'Le Jour' a donné la parole à des hommes avisés de la situation politique au Cameroun sur l'apparition du mouvement du Cameroun pour la libération. Le groupe armé de rebelles qui veut dégager Paul Biya d'Etoudi. Le journal de Hman Mana a donné la parole à un journaliste, un cadre de la société civile et un commerçant sur la question:"QUE VOUS INSPIRE LA VIDÉO D’HOMMES ARMÉS SE PRÉSENTANT COMME DES REBELLES "



« Il s’agit de bandits de grand chemin » : Abdouramane Ousmane, journaliste
Je pense que le gouvernement doit prendre ces rebelles au sérieux. Et en même temps les autorités militaires doivent se déployer pour traquer ces hors-la-loi et les mettre hors d’état de nuire. Il s’agit de bandits de grand chemin qui créent une sorte de psychose et la peur au sein de la population. A l’écoute de cette vidéo, je pense que c'est un groupe de bandits organisés qui écument la frontière camerounaise dans le département du Faro et Déo. Ils veulent profiter des réseaux sociaux pour se faire une publicité. Sinon comment comprendre que le président de la République Paul Biya est à Yaoundé et eux c’est dans brousse qu’ils disent vouloir aller le déloger. Les populations des régions septentrionales doivent être prudentes. Parce que ces gens parlent pour leur propre compte et non pour la population. Ils sont à la recherche de l’argent.

« Cette vidéo fait peur » : Mohamadou Abdoulaye, commerçant à Tignère
Nous sommes confus par cette situation depuis quelques mois. Cette vidéo fait peur, personne ne connaît avec exactitude la force de mobilisation et de nuisance de cette rébellion. Les responsables de l’armée sont venus nous rassurer de leur présence. Ils nous parlent de bandits, de preneurs d’otages et autres. Est-ce que c’est suffisant ? On se pose tous des questions ici dans le Faro et Déo surtout avec la frontière qui n’est pas protégée avec le Nigéria. Il faudra que notre gouvernement trouve une solution très rapidement avant que ces hors-la-loi ne commencent à agir. Nous souffrons déjà assez avec les prises d’otages, les attaques contre les bergers Bororos…

« Connaissance de la réalité de notre pays » : Hamadjallo Yaya, leader de la société civile
À mon humble avis et vu la situation sécuritaire plus que précaire dans plusieurs zones de notre pays notamment à l’Extrême-Nord avec Boko Haram, au Noso et à la frontière est de notre pays depuis la résurgence de la crise en République centrafricaine voisine, notre gouvernement ne doit pas prendre à la légère un quelconque front qui s’ouvrirait à l’ouest de la région de l’Adamaoua. Cela peut coûter des vies à des concitoyens et c’est inacceptable. Mais à première vue, c’est juste une bande de coupeurs de routes qui s’expriment dans un français très approximatif et vers la fin de leur message dans un fulfulde qui ne laisse pas croire qu’ils sont Camerounais. Dans la vidéo, rien n’indique que c’est vraiment dans le département du Faro et Deo ou même au Cameroun. La seule chose qu’ils ont c’est une connaissance un peu approfondie de la réalité politique de notre pays. Comme j’ai dit au départ, nos autorités ne doivent pas prendre cela à la légère parce qu’il faut mettre hors d’état de nuire tout bandit de grand chemin qui s’égarerait à mettre en danger la vie de paisibles citoyens.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter