Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 03 28Article 584182

xxxxxxxxxxx of Sunday, 28 March 2021

Source: Le courrier du Cameroun

'Mouelle Kombi, son maintien au gouvernement compromis'

Loin d'être un très mauvais ministre, le Professeur Narcisse Mouelle Kombi verrait son maintien au gouvernement compromis, si Paul Biya se décide enfin de rabattre les cartes. Voici pourquoi.

Bien que conforté par la bonne supervision des travaux d'achèvement des infrastructures de la CAN TOTAL CAMEROON 2022, les performances du patron des sports en tant que coordonnateur du mouvement (sportif dans son ensemble) ne sont guère reluisantes. Si ce n'est pas encore la bérézina, nous n'en sommes pas loin avec la déculottée infligée par le Cap-Vert aux Lions indomptables vendredi dernier à Praia.

Pour un observateur averti de la scène politique, le maintien au gouvernement d'un Ministre des sports sous Paul Biya serait presque toujours intimement lié aux performances de l'équipe nationale fanion de football.
C'est après un bilan catastrophique de Philippe Mbarga Mboa dans ce ministère (marqué par une longue série de contre performances, qui lui avait valu son limogeage du gouvernement. S'il n'avait pas permis aux Lions indomptables de renouer avec les victoires en remportant la CAN 2017 au Gabon , il est indéniable que Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt ne serait plus ministre.

Si Paul Biya se décidait donc les prochains jours à remanier, Narcisse Mouelle Kombi pourrait dans le meilleur des cas, rejoindre un ministère comme les transports, en cédant- par un jeu de chaises musicales- son strapontin au très charismatique Ngalle Bibehe Massena Jean Ernest, à défaut d'être purement et simplement limogé. À moins d'un an de la tenue au Cameroun, de la coupe d'Afrique des nations, ce scénario n'est pas totalement exclu.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter