Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 08 11Article 533683

General News of Tuesday, 11 August 2020

Source: www.camerounweb.com

Mort violente de Tresor à Bamenda : voici le premier suspect arrêté

Il y a quelques jours une jeune fille, Treasure a été brutalement assassinée à Bamenda, dans le nord-ouest du Cameroun. Dans le cadre de l’enquête en cours, un suspect a été arrêté et est détenu par les forces de l’ordre.

Dans une vidéo circulant sur les réseaux sociaux, les assassins de la jeune fille, présumés combattants séparatistes, ont continué à se vanter du cadavre, mettant en garde contre les «black legs » dans la ville.

La personne arrêtée est cependant une personne avec qui elle a été photographiée en train de danser avant d’être tuée.

Dans une vidéo amateur réalisée par les forces de sécurité, il nie avoir connu la jeune fille avant le jour où il a pris une vidéo avec elle. «C’était le premier jour où je la rencontrais, c’était lors d’une fête d’anniversaire.»



Il note également que bien que la fille ait été photographiée dans les deux vidéos avec la même robe, elle n’a pas été tuée le même jour.

Treasure n’est pas la première civile à perdre la vie à cause de la crise anglophone. Plusieurs autres ont également dû perdre des membres et autres parties de leur corps humain pour avoir prétendument entretenu des relations avec des éléments de l’armée ou pour avoir assisté à des cours scolaires. Vivement que la crise anglophone qui n’a fait que trop de victimes s’arrête enfin.

Une autre version s'oppose à celle des forces de l'ordre

La toile est inondée depuis hier par les images d’une jeune fille prénommée Trésor tuée sous le pont de la Mezam dans le Nord-Ouest. Selon des informations relayées par des activistes web qui ont une bonne connaissance de la zone anglophone, la victime en dehors de son petit commerce, travaillerait également comme agent double. Elle serait utilisée pour soutirer des informations aux jeunes des groupes armés appelés Amba Boys qui sème la terreur dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Nord. Ce sont les éléments à qui elle fournissait des informations qui auraient mis fin à ses jours de façon brutale.


« Cette jeune fille sur la photo s'appelait trésor. De sources dignes de foi, des soldats camerounais l'utilisaient comme une espionne infiltrée parmi les Amba restaurations forces, non loin de Bamenda, dans le Nord-ouest. Elle aurait par la suite été probablement exécutée le lundi 3/08/2020 par ceux qui l'employaient. Nous interpellons le ministre de la défense Joseph Beti Assomo afin de punir les responsables de cette exécution sommaire car tout porte à croire qu'il s'agit bel et bien de cela.

En effet, comment comprendre que l'activiste pro-biya (anti-séparatistes) Nkonda Titus aka ma kontri pipo dem, soit le premier à avoir obtenu la vidéo de son corps ainsi que tous les détails sur la victime, quand on sait que cet activiste basé en Angleterre travaille en étroite collaboration avec des soldats camerounais au front ainsi qu'avec des milices créées en zone anglophone pour commettre des crimes et les imputer aux séparatistes armés ? vivement que ce crime au nom de la contre-révolution ne reste pas impuni », s’interroge notre source.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter