Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 01 29Article 570031

Diasporian News of Friday, 29 January 2021

Source: www.camerounweb.com

Mort supposée d’une étudiante camerounaise en Allemagne : l’escroquerie de l’année !

Ceci est une tribune publiée par la Brigade Anti-sardinard qui dénonce l'escroquerie organisée autour de la supposée mort d'une étudiante camerounaise en Allemange.

"Une affaire fait grand bruit actuellement dans la communauté camerounaise en Allemagne. Une jeune fille qui serait décédée isolée dans sa chambre après seulement quatre mois en Allemagne. L’alerte aurait été donnée par la famille au Cameroun après plusieurs jours sans nouvelles. Les administrateurs d’un groupe Facebook ont donc lancé l’alerte, pour ensuite informer que la fille serait décédée, et enfin lancé une collecte de fond pour le rapatriement du corps.

L’histoire a ému, une jeune fille en formation qui décède toute seule dans sa chambre après seulement quatre mois en Allemagne. Dans ces conditions, on pense évidemment à la famille, obligée d’enterrer un enfant qu’on a envoyé à l’étranger pour un autre avenir. Beaucoup ne sont pas restés insensibles, et en 24 h, 14 mille euro avait déjà été mobilisés pour aider à rapatrier le corps de la jeune fille au Cameroun.

Sauf que c’est ici que l’affaire se complique. La photo qui représentait la jeune fille supposée décédée semble être la photo d’une autre personne bien vivante. De plus, vérification faite par certains membres de la communauté dans la ville de la jeune fille, aucun nom de décédé ne correspond au nom donné sur les réseaux sociaux. C’est la panique et surtout un grand soupçon d’escroquerie de la part des initiateurs de la collecte. Au moment où je rédige ceci, il n’est toujours pas établi s’il s’agit effectivement d’une escroquerie ou d’une erreur des administrateurs de la page qui a lancé l’alerte.

Une chose est certaine, cette affaire jette un grand doute et risque de tuer toute initiative future d’entraide. Il est évident qu’à l’avenir, toute collecte de fonds sera suspecte, même quand il s’agira de personnes réellement dans le besoin. Pourtant, il est récurant des cas de personnes décédées brusquement, sans assurance, et dont le rapatriement du corps est un réel problème et nécessite la mobilisation et la générosité de la communauté.
Pour moi, il y a plusieurs leçons à tirer.

Les administrateurs de groupes et de pages sur les réseaux sociaux doivent arrêter de jouer aux gourous. De rechercher les scoops et le buzz. Le recul est nécessaire, et un minimum d’enquête importante avant de porter certaines choses publiques, surtout d’une telle gravité. Il est inadmissible de se tromper sur la photo d’une personne décédée, surtout quand on prétend être en contact avec les parents de la victime. Les éléments qui ont permis de dire qu’une personne est décédée doivent être rendus publics.

Je reçois chaque jour Inbox de multitudes de demandes, de plaintes, d’accusation, mais je me garde de relayer, tant que je n’ai pas un minimum de certitude que l’histoire est vraie. Malgré ces précautions, il m’arrive de me tromper, et le minimum dans ce cas, c’est de rétablir la vérité et surtout de m’excuser. Ceux qui ont lancé cette alerte doivent s’expliquer et procéder au remboursement si aucun corps n’est à rapatrier.

La collecte de fonds est devenue tellement banale, que pour peu que certains ont un millier de fans ou d’abonnés, pour X ou Y on lance une collecte de fonds. Ça aide souvent les nécessiteux, mais il faut rester vigilant, mais surtout les lanceurs de collecte doivent être le plus transparents possible. Vous ne pouvez pas demander de collecter de l’argent pour quelqu’un dont on ne connaît pas le nom, la photo, l’adresse.

Aussi, il faudrait à un moment que chacun prenne conscience que la mort ne prévient pas, et si on tient à être enterré dans son village, au lieu d’être incinéré, alors il faut prendre des précautions, prendre une assurance qui ne coûte souvent pas grande chose.
Je reste à l’écoute de cette histoire, et impatient d’en connaître le dénouement."

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter