Vous-êtes ici: AccueilActualités2020 07 28Article 530587

Actualités of Tuesday, 28 July 2020

Source: cameroon-info.net

Montée de la consommation du cannabis en milieu universitaire

Le ministère de l’Enseignement Supérieur peaufine des stratégies pour enrayer le fléau Le ministère de l’Enseignement Supérieur peaufine des stratégies pour enrayer le fléau

Des propositions pour éloigner la culture du cannabis des campus ont été élaborées le vendredi 24 juillet 2020 par le Comité Interministériel en charge de cette question.
Le Comité interministériel de lutte contre la culture du cannabis au Cameroun, s’est réuni vendredi dernier, dans les services du ministère de l’Enseignement Supérieur. Cette assise qui était présidée par le professeur Wilfried Gabsa, secrétaire général du Minesup et représentant personnel du ministre de l’Enseignement Supérieur, Jacques Fame Ndongo, empêché, a été organisée dans le but de trouver des solutions efficientes face à la montée de la consommation du cannabis en milieu universitaire. Il était également question pour les médecins des centres médico-sociaux des universités d’Etat et des institutions privées de l’Enseignement supérieur, de faire un état des lieux des activités des exercices 2019 et 2020, de la lutte contre la consommation du cannabis dans leurs campus respectifs.

Au sortir de cette dernière, de nombreuses propositions ont été formulées par les membres du comité interministériel susmentionné. Il s’agit pour l’essentiel de la création des clubs anti-drogue, la formation du personnel des universités, la tenue régulière des journées porte-ouvertes et le dépistage des étudiants lors de leurs inscriptions au campus. «Il est important de noter que si plusieurs études établissent un lien entre la consommation du cannabis et les troubles mentaux, l’on a de bonnes raisons d’être préoccupé par les effets de cette substance sur le cerveau en croissance. D’où la nécessité d’efforts accrus pour prévenir la consommation du cannabis chez les jeunes et les populations vulnérables de nos institutions universitaires», a confié le professeur Gabsa à nos confrères de Cameroon Tribune.

Les propositions ainsi formulées, seront soumises au Ministre de l’Enseignement Supérieur et plus tard au Premier ministre chef du gouvernement pour validation.

Rejoignez notre newsletter!