Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 10Article 607354

Actualités of Saturday, 10 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Mohamed Bazoum, le micro de Macron – Nathalie Yamb

Bazoum a dénoncé la prise de pouvoir par l’armée au Mali Bazoum a dénoncé la prise de pouvoir par l’armée au Mali

• Nathalie Yamb critique violemment le président nigérien

• Bazoum a dénoncé la prise de pouvoir par l’armée au Mali

• Les autorités maliennes ont exprimé leur colère



Devant son homologue français, le président nigérien Mohamed Bazoum a critiqué l’armée malienne insinuant qu’elle a pris le pouvoir parce qu’elle était incapable de combattre au front. Pour la Camerounaise Nathalie Yamb, le président nigérien a simplement été utilisé par la France pour envoyer un message au Mali.

« Bazoum, le micro de Macron. J’éprouve un profond mépris envers cet individu qui se sent obligé de dénigrer les frères maliens pour se faire valoir devant Freluquet 1er », a-t-elle publié sur son compte Twitter.

Les autorités maliennes n’ont pas apprécié les propos tenus par le président nigérien Mohamed Bazoum lors de son déplacement à Paris le 09 juillet 2021. En effet sans la moindre courtoisie, ce dernier a fustigé la prise de pouvoir par l’armée au Mali.

« il ne faut pas permettre que des militaires prennent le pouvoir parce qu'ils ont des déboires sur le front où ils devraient être et que des colonels deviennent des ministres et chefs d'Etat. Qui va faire la guerre à leur place ? ça serait facile qu'à chaque fois qu'une armée dans nos pays a des échecs sur le terrain, elle vienne prendre le pouvoir. C'est ce qui s'est passé par deux fois au Mali en 2012, les militaires avaient échoué, ils sont venus faire un coup d'Etat. Cette année encore en 2020, ils ont fait l même chose. Ce n'est pas des choses acceptables », avait déclaré le président nigérien.
Le même jour, le ministre malien des affaires étrangères Addoulaye Diop a convoqué l’ambassadeur du Niger à Bamako Mamoufou Moumouni pour lui exprimer sa désapprobation.

« Le ministre a tout d'abord fait part de l'étonnement du gouvernement malien face à de tels propos et a en conséquence élevé au nom du gouvernement de la République du Mali, une vive protestation auprès du gouvernement de la République du Niger », lit-on dans le communiqué rendu public par le ministère malien des affaires étrangères.


Le Mali espère que ces écarts de langage du président nigérien sont des cas isolés et n’entraveront pas les excellentes relations entre les deux peuples liés par une riche histoire.


« Le gouvernement du Mali tient à rappeler que le Niger et le Mali liés par l'histoire et la géographie, ont toujours développé de solides relations d'amitié et de fraternité qui n'appellent qu'à être renforcée. Une telle déclaration va, malheureusement à l'encontre de cet esprit », indique le communiqué.

Rejoignez notre newsletter!