Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 09 08Article 617602

Actualités of Wednesday, 8 September 2021

Source: www.camerounweb.com

Mirabelle déshabillée à la gendarmerie: des propos de son Avocat qui choquent

Fabien Kengne Fabien Kengne

• L'avocat de Mirabelle reçu sur ABK Radio, revient sur ses derniers instants

• Il relate l'humiliation qu'elle a subi à la gendarmerie

• Très touché par sa mort, son avocat est inconsolable



Avant son dernier souffle, Mirabelle Christelle Lingom a vécu des mains de ses bourreaux du PCRN un calvaire, des traumatismes qui ont eu raison d'elle malgré son caractère de guerrière qu'elle avait toujours montré.

Sur les ondes de ABK Radio, son avocat Fabien Kengne est revenu sur les derniers instants de la jeune fille décédée à 25 ans. Il a évoqué le jour de la convocation de Paul Chouta accusé faussement d'avoir violé Mirabelle, de se présenter à la Gendarmerie. C'était sous l'initiative de l’enquêteur Demanou Tiwa Brice Flavien. L'avocat relate que le journaliste et sa femme présents lors de la confrontation ont reconnu que Mirabelle n'était pas dans la sextape en circulation sur la toile. Malgré ces affirmations de Paul Chouta, les Gendarmes ont demandé une chose humiliante à la jeune fille.

" Malgré le fait que Paul CHOUTA et sa copine aient reconnu que c'étaient eux dans la vidéo et que Mirabelle n'avait rien à y avoir, il leurs a été demandé de se déshabiller afin de vérifier s'ils disaient la vérité", a déclaré avec peine l'Avocat Fabien KENGNE aux confrères de ABK Radio.

Pour avoir partagé ces derniers moments avec elle, l'avocat au Barreau se dit très peiné par sa subite disparition. "Je ne m'en remets pas toujours du décès de Mirabelle LINGOM, car j'ai partagé les derniers instants de cette jeune fille", tout en ajoutant qu'elle a lutté seul contre tous ses bourreaux et qu'à un moment donné, sa propre famille aussi l'a délaissé.

"Mirabelle LINGOM s'est d'abord défendue toute seule, je dis bien seule contre tous pour prouver son innocence, même sa famille l'a abandonnée tout cela pour une histoire de tribu", précise l'avocat Kengne.

Décès soudain de Mirabelle: Canal 2 parle de son empoisonnement


Alors que les polémiques s'enflaient sur la réelle cause de décès de Mirabelle Lingom à 25 ans, la chaîne Canal 2 International s'est approchée de la famille et des proches de la défunte qui ont relaté ses derniers instants.

Dans ce reportage ci-dessous, la chaîne évoque cette mort qui a choqué l'opinion publique et aussi la thèse de l'empoisonnement dont elle serait victime et déjà soulevée par son avocat Me Cheikh Assad. Ce dernier a laissé entendre que la jeune fille lui avait confié qu'elle a pris du coca avec quelques individus et que depuis ce jour ces malaises au ventre ont commencé.

" Il y'a environs une semaine elle m'a appelé dans la nuit aux alentours de minuit pour me dire qu'elle ressentait des violents maux dans le ventre. Je lui ai demandé ce qu'elle avait mangé en journée et elle m'avoue qu'elle a pris une coca avec des ‹‹ gens ›› et qu'elle s'est rendue compte que dans la bouteille il y'avait des déchets. Je l'ai grondé en lui reprochant son imprudence. Sur le champ j'ai appelé A.T pour lui raconter et je lui ai demandé s'il était possible de la faire interner dans la clinique du Docteur Z.O", a déclaré son avocat.


Nos confrères de Canal 2 se sont alors rendus à la fameuse buvette où elle a pris la boisson en compagnie de "ces gens", mais la responsable très en colère a refusé de se prononcer sur le sujet.

Ce lundi 6 septembre, dernier jour sur terre de Mirabelle, elle s'est rendue à l'hôpital de la Cité des Palmiers pour se faire consulter.Malheureusement, elle y est restée et n'en sortira plus vivante.

Paul René Bikop, frère aîné de Mirabelle est longuement revenu sur les circonstances de la mort de sa jeune sœur. Alors que sur la toile des voix s'élèvent déjà pour évoquer la thèse de l'empoisonnement, son frère lui, évoque celle d'une négligence médicale.

"Je suis allé vers le médecin. J'ai dit au médecin que ma petite sœur est en train de mourir. Il y avait une dame à l'intérieur en train de téléphoner et je suis allé vers elle. Je lui ai fait comprendre que ma petite sœur est en train de mourir. Elle me dit que "Tu m'appelle comme ça, tu ne sais pas que je suis au téléphone?". Je lui ai dit que ça veut dire quoi? (...) au point où elle et moi on s'est chamaillé. Ça a été une négligence clinique. Elle était couchée pendant 30 à 45 muinutes, personne ne prend soin d'elle.", a déclaré Paul René Bikop.

Rejoignez notre newsletter!