Vous-êtes ici: AccueilInfos2019 02 22Article 457018

General News of Friday, 22 February 2019

Source: INFOMATIN N°465

Minicipalité: la police détournée de ses missions

Chargée de lutter contre le désordre urbain, la police municipale s’assimile de nos jours à une gangrène qui paralyse l’ordre public et l’épanouissement social.

La police municipale désigne l’autorité chargée de constater les infractions, de rechercher les auteurs et de rassembler les preuves qui accablent ces derniers. Cependant, dans l’exercice de leurs missions d’enquête, les officiers de police municipale peuvent recourir à certains moyens de coercition, entre autres, garde à vue, perquisitions, saisies.

Ils exercent ces prérogatives dans un cadre juridique particulièrement précis, et sous le contrôle de l’autorité judiciaire. En réalité, ce corps avait été créé pour combattre le désordre urbain. Mais l’absence d’encadrement aujourd’hui, semble créer du désordre. En effet, aucun texte législatif ou réglementaire n’autorise le débordement sur les pouvoirs et devoirs régaliens d’un État. Par ailleurs, les affrontements entre la police municipale et les commerçants sont réguliers dans les marchés de Yaoundé et de douala. Cela provient du fait que, les vendeurs reprochent à certains agents communaux leur excès de zèle au moment de procéder à des opérations de déguerpissement. Cette irrégularité entraîne une forte menace à la paix sociale.

Dans la même lancée, on observe des conflits qui opposent les agents de la mairie, aux conducteurs de mototaxi. Ce corps municipal ne cesse de dresser son autorité sur les citoyens de façon abusive, le constat est fait avec les bagarres de rue qui se multiplient inlassablement. En outre, la plupart de ces agents sont d’une moralité douteuse. Le constat est fait lors de la saisie des marchandises, si le fautif «parle bien», en clair s’il corrompt, les dossiers sont gérés surplace, les seuls dossiers transmis à la mairie sont ceux dont les propriétaires n’ont pas «coopéré». Cette situation change radicalement l’image de ces agents.

Concernant les critères de recrutement de ce corps, il faut rappeler que les agents de police municipale peuvent être recrutés par une commune unique, les communes d’arrondissement, ou par un établissement public. Ce recrutement peut se faire par étude de dossier, à la fin de leur formation, ils sont alors mis à la disposition de l’ensemble des communes membres. Mais, il arrive parfois qu’un concours soit lancé. Concours auquel doivent participer les candidats désireux de faire partir de ce corps. En cas d’admissibilité, le candidat sera alors inscrit sur la liste d’aptitude et devra postuler pour trouver son emploi.