Vous-êtes ici: AccueilActualités2020 07 30Article 531181

Actualités of Thursday, 30 July 2020

Source: www.camerounweb.com

Militant du MRC tué au domicile du sous-préfet : la colère de Maurice Kamto

La colère de Maurice Kamto La colère de Maurice Kamto

Un mois après le décès du jeune militant du MRC NYAMA A TSANGMENA SALIF ADARI, survenu au domicile du Sous-Préfet, MENDOMO Paulin Franck de l’Arrondissement de Deuk, l’enquête traine. Maurice Kamto vient de sortir un communiqué invitant les autorités camerounaises à faire la lumière sur ce qu’il qualifie d’assassinat.


L’intégralité du communiqué


Le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) a appris avec effroi la mort brutale dans la nuit du 25 au 26 juin 2020 de Monsieur NYAMA A TSANGMENA SALIF ADARI, jeune Camerounais de 31 ans, militant du MRC, survenue dans la résidence de Monsieur le Sous-Préfet, MENDOMO Paulin Franck, de l’Arrondissement de Deuk, Département du Mbam et Inoubou, Région du Centre.

Le MRC et moi-même présentons à la famille de notre camarade brutalement et si précocement arraché à la vie et aux militantes et militants du Département du Mbam et Inoubou, nos condoléances attristées. Plus d’un mois après ce crime odieux, les enquêtes sont au point mort et les responsables de celles-ci ne donnent pas d’information à la famille.

Ce qui en rajoute à sa profonde douleur. J’en appelle aux autorités compétentes pour qu’elles agissent avec célérité et transparence dans l’enquête, afin que toute la lumière soit faite sur cet assassinat, que le(s) coupable(s) soi(en)t traduit(s) en justice et puni(s) conformément à la loi. Les militants et sympathisants du MRC sont très attentifs aux suites de cette terrible affaire. Fait à Yaoundé le 29 juillet 2020

Rejoignez notre newsletter!