Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 08 26Article 615607

Politique of Thursday, 26 August 2021

Source: www.camerounweb.com

Michèle Ndoki gravement malade: l'avocate répond aux rumeurs

Me Michèle Ndoki Me Michèle Ndoki

• Selon certaines informations, Me Ndoki serait gravement malade

• Aux dernières nouvelle, il n'en est rien du tout

•L'avocate fait une sortie dans laquelle elle dément ces informations


Quelques heures après la sortie du journaliste politique Boris Bertolt annonçant l'avocate dans une situation critique, cette dernière sort du silence et dit qu'elle va très bien.

"Depuis quelques heures je reçois des messages et appels de personnes inquiètes à propos de ma santé. Une annonce postée sur Facebook sous le nom de Boris Bertold me dit en effet gravement malade et hospitalisée. Je vous assure que je vais très bien et n'ai mis les pieds dans aucun hôpital récemment", écrit Me Ndoki dans une publication sur sa page Facebook.

"Je ne suis pas sûre de comprendre les motivations derrière cette sortie ; je vous demanderais juste de faire comme moi et d'ignorer de telles tentatives de distraction. Nous avons une Nation à construire et c'est tout ce qui compte", ajoute-t-elle.

Ndoki et le MRC

La dernière sortie de Me Ndoki a semé la confusion dans la tête de plusieurs militants du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC). Celle qui était annoncée partante du parti a subitement changé de veste avec un discours élogieux à l'égard du Prof Maurice Kamto.

En effet, dans sa sortie du 8 août dernier, la deuxième vice-présidente de la branche féminine du MRC a vanté les mérites du programme politique présenté par le MRC lors de la présidentielle de 2018. Mais le couac est que plusieurs activistes mettent en doute cette bonne foi retrouvée. Pour certains dont Iyo Gogo, ayant constaté l'échec de la stratégie adoptée par quelques anciens alliés de Kamto notamment Paul Éric Kingue, Célestin Djamen, Ntimbane Bomo, Franck Hubert Ateba pour ne citer que ceux-là, Mme Michèle Ndoki a opté pour son maintien dans cette formation politique en vue de la détruire de l'intérieur en créant de temps la zizanie.

« La stratégie de Ndoki est plus subtile. Elle sait qu'en démissionnant formellement pour l'instant du MRC, cela va réduire encore plus sa visibilité et lui attiré les désintérêts des militants et sympathisants qui sont par millions tant au Cameroun que dans les diasporas, et l'admirent sincèrement, et tolèrent encore ses attitudes ambiguës. Ce qu'elle fait, c'est de rester à l'intérieur du Parti et du Directoire, et semer la zizanie en créant un courant pervers, en créant de la confusion idéologique et surtout en drainant vers la division ou l'extérieur. », fait remarquer l'activiste.

Rejoignez notre newsletter!