Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 13Article 607894

Actualités of Tuesday, 13 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Meurtre, abus de pouvoir, torture, la BAS France va lancer un appel à témoin contre le colonel Bamkoui

Nous allons lancer un appel à témoin pour votre cas. Nous allons lancer un appel à témoin pour votre cas.

Le colonel Joël Emile Bamkoui est desormais la cible de la Brigade Anti-sardinard section France.

Dans une récente publication, cette branche du mouvement anti-Biya promet de s’intéresser au Cas du colonel Bamkoui dans les prochains jours.

Depuis des années le colonel Bamkoui est accusé de plusieurs meurtres.

C’est une annonce forte que vient de faire la Brigade Anti-sardinards section de France à l’endroit du très redouté colonel Joël Emile Bamkoui. Dans une publication récente, le mouvement hostile à Paul Biya fait cette déclaration de guerre : « monsieur le colonel Joël Emile Bamkoui vous êtes cité dans plusieurs affaires (escroquerie, arrestation arbitraire, intimidation, extorsion de fonds, meurtre, abus de pouvoir, torture… etc . La BAS collectionne des éléments chargés contre vous simplement parce qu’après votre contrat criminel dans l’armée camerounaise, vous allez devoir rendre des comptes aux peuples et au monde entier sur vos crimes et délits lorsque vous étiez en fonction », écrit la brigade anti-sardinard. « Sachez que même les criminels Nazis ont été rattrapés et sont d’ailleurs poursuivis jusqu’à ce jour. Continuez à profiter de votre poste de colonel pour rendre la vie difficile aux milliers de camerounais et des hommes aux seins de l’armée. Bientôt nous allons lancer un appel à témoin pour votre cas., torture… etc », prévient la brigade anti-sardinard.

Le cas Bamkoui.

Le colonel Bamkoui est l’homme des missions secrètes de l’actuel secrétaire général à la présidence, Ferdinand Ngoh Ngoh (qui ne cache plus ses ambitions présidentielles), du contre-amiral Joseph Fouda, conseiller spécial de Paul Biya et l’un des rares qui chuchotent aux oreilles de ce dernier, ainsi que de bien d’autres membres du cabinet noir du pouvoir de Yaoundé.

Non content d’avoir versé du sang dans le Cameroun anglophone en armant des milices terroristes qui décapitent civils comme militaires dans le but de faire apparaître les indépendantistes armés comme des groupes terroristes et de brigands, Émile Bamkoui brille également par un tribalisme primaire et surtout donne à penser qu’il est l’instrument du clan extrémiste dit Ekang qui veut s’éterniser au pouvoir par tous les moyens, après avoir décrété qu’aucune autre tribu ne prendra le pouvoir au Cameroun, informe J. Remy Ngono.

Rejoignez notre newsletter!