Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 05 20Article 514309

General News of Wednesday, 20 May 2020

Source: www.camerounweb.com

Messes de minuit, danses de sorciers : les dessous de l’élection de Nicky Fotso à Bandjoun


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Soutenue parle Comité central du Rdpc, Maptué Fotso Nicky Love a finalement succédé à son père à la Mairie de Bandjoun. Un parcours jonché d’embûches et de peurs. Enquête…
Ceux qui ont lu notre précédente analyse sur les enjeux de la succession de Fotso Victor à la Mairie.de Bandjoun (Guerre de succession à la mairie de Bandjoun : Les prétendants face à la forteresse des Fotso, in Ouest Echos n° 1133 du 6 indi 202())/ne sont aucunement surprisde l’élection de sa fille à la tête de cet exécutif communal.

Au jour de la publication de cet article après le 1er Mai 2020, tout était (presque déjà) joué, mais il faut relever que cette victoire de Maptué Fotso revient de loin. Elle, pouvait perdre cette élection. Elle a gagrié grâce à une belle réaction de son équipe soudée autour de la famille Fotso. Une remontada qui mérite d’être revisitée.

Les menaces commencent à se faire sentir une semaine seulement après le décès du patriarche. A Bandjoun et ailleurs Douala et Yaoundé notamment, des messes de minuit se tiennent pour réfléchir sur la meilleure façon d’évincer Maptué Fotso que l’on voit naturellement candidate en sa qualité de premier adjoint.

La mayonnaise prend et de bouche à oreille, on apprend que de très nombreux conseillers municipaux ont été séduits par cette idée. Le projet au fil des heures et des jours échappe au cercle des conseillers municipaux et gagne les buvettes et les étals de marché de divers, coins et recoins de Bandjoun.

A partir de la mi-avril 2020, il est acquis que Maptué Fotso Nicky Love ne sera pas Maire de Bandjoun, des rumeurs et des sondages officieux au sein des électeurs du Conseil Municipal l’attestent de façon certaine. A coup de colportage d’informations fondées ou non, l’image de la fille de Fotso est méthodiquement détruite, elle ne vaut présque plus rien.

Des informations qui lui reviennent forcément puisqu’elle est bien sur le terrain de Bandjoun où elle vit au contraire de ses détracteurs concurrents. Pour une fois, elle doit composer avec la panique. Ceux qui l’ont vue tout au long de la troisième semaine de ce mois d’avril la décrivent comme une femme stressée presque au bord de la crise des nerfs.

Pour ne rien simplifier à la chose, des articles de presse fui-tent dans les journaux montrant les muscles de ceux qui se projettent de la renverser. S(ur le papier, il s’agit de prétendants sérieux, au regard des griefs portés contre Maptué Fotso Nicky Love et surtout au regard du soutien dont on dit que ces prétendants bénéficient auprès de l’Hon. Kouinche Albert, le président de la section du parti au pouvoir dans cette circonscription du Koung Khi Nord à Bandjoun.

Attentisme
En tout état de cause, ces menaces sont suffisamment prises au sérieux pour que Ouest Echos cherche alors à en mesurer la portée. Ce que nous ferons à toutes les strates où la décision peut intervenir pour faire pencher la balance. Celle de la commune d’abord, celle du departement, celle de la région et enfin la strate du Comité central à qui revient le dernier mot quand subsistent des tensions.

Si l’élection de Maptué Fotso devait se jouer au seul niveau de Bandjoun, pas de doute qu’elle aurait perdu. Il est clair qu’elle n’avait pas le soutien de Kouinche Albert qui lui aurait préféré Emmanuel Chatué. A un niveau légèrement supérieur Ouest Echos a cherché à savoir ce que pensait Dr. Madeleine Tchuinté, le ministre de la recherche scientifique et de l’innovation, au carrefour de tout ce qui se décide sur le plan politique dans le département du Koung Khi.

Le protocole que nous lui avons envoyé a eu une réponse de la part de son collaborateur qui était très inquiétante : » Mafo a dit que ce n ‘est pas l’urgence ! Nous devons d’abord nous concentrer sur la préparation des obsèques du patriarche ! « . Une réponse qui devait être comprise entre les lignes. Au mieux, Madame le Ministre, première personnalité du département ne voulait pas se mêler de cette affaire.

Au pire, elle avait décidé de sacrifier Maptué Fotso en la laissant aux prises avec un adversaire nettement plus fort qu’elle sur le terrain et sur le papier. Dans l’un ou dans l’autre cas, ce n’était pas d’un grand soutien à Maptué Fotso puisque, l’élection du nouveau Maire (la loi parle de 60 jours au plus après le décès du maire) devait intervenir avant ces obsèques du fait de la dépouille bloquée en France pour cause de confinement.

La neutralité ou tout au moins le ponce-pilatisme observé au niveau du département était le même au niveau de la Région. Personne n’a entendu le Sultan Ibrahim Mbombo Njoya dire le moindre mot sur cette affaire. Il n’était pas seulement un proche de Fotso Victor, il est le coordinateur régional du Rdpc à l’Ouest. Ni lui, ni son adjoint Emmanuel Nzeté. La peur de s’aventurer en terrain inconnu. Réflexion entendue d’un proche de ce cénacle :

« Les affaires de succession à Bandjoun sont très compliquées. Le rapport de force l’emporte toujours sur le testament ou les accords antérieurs. Regardez vous-mêmes, en 1925 le roi Kamga I a laissé son testament, on a changé. Le roi Fotué Kamga a laissé pour lui en 1984 on a changé, le roi Ngnié Kamga a laissé en 2002, on a changé. Fotso Victor laisse sa fille à la Mairie, avant même d’être enterré, les gens qui lui léchaient les hottes veulent changer. Yémaleh U! »

C’est finalement Yaoundé qui viendra sauver Maptué Fotso Nicky Love. Après que cette dernière lui ait un peu forcé la main. En fait, ce n’est pas ce 11 Mai 2020 que Maptué Fotso Nicky Love a été élue Maire de Bandjoun à la place de son père. Elle l’a été le 1er Mai 2020 à la faveur d’un meeting qui a fait pencher la balance en brisant les indécisions du Comité Central du Rdpc qui commençait à prêter une oreille attentive aux détracteurs de la fille de Fotso Victor.

Remontada
Il nous revient que les rapports et les bulletins de renseignement, qui plaidaient pour son éviction, la présentent alors comme une femme incapable de relever les enjeux de la dimension de Bandjoun. Rapports un brin sexiste et infantilisant. On le précise, des petites notes distillées à dose homéopathique pour faire douter, ceux qui en haut lieu, étaient acquis au respect des dernières volontés du patriarche défunt.

Et c’est là que les stratèges de l’équipe de Maptué ont eu l’idée de cette tournée et de ce meeting du 1 er Mai 2020, tenu en présence du seul soutien sûr et affirmé du défunt Fotso Victor en la personne du Pr. Lazare Kaptué. Une tournée où les photos de famille la présentent entourée d’une vingtaine de membres de la Famille Fotso plus que jamais soudée autour d’elle.

En distribuant des kits de santé contre le coronavirus dans les hôpitaux de Bandjoun et en motivant le personnel soignant en première ligne dans la riposte contre le coronavirus avec des espèces sonnantes et trébuchantes, Maptué Fotso a fait taire certains de ses détracteurs. Mieux, elle les a assommés avec ce chèque de 50.000.000 FCFA à l’endroit des 3 sections Rdpc du Koung Khi.

Soit 25.000.000 FCFA pour celle majeur de Pete Bandjoun, 15.000.000 FCFA pour Bayangam et 10.000.000 FCFA pour Demdeng. Un geste qui a fait bondir les autorités administratives et les indécis à la place des fêtes de Bandjoun : » Qui a dit que Fotso Victor est mort ? » a lancé le préfet du Koung Khi. Avant lui le Pr. Lazare Kaptué avait déjà tranché en déclarant : » Nous avons déjà notre Maire! « .

La suite n’était plus lors qu’une simple opération de reprise en main, de reconquête et surtout de cette remontada qui s’est conclue aux yeux de tous ce 11 Mai 2020 à Bandjoun. Comme nous l’avions indiqué dans notre analyse précédente, aucun des prétendants que la presse avait annoncé n’a osé lever le doigt pour se porter candidat face à elle.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter