Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 18Article 590533

xxxxxxxxxxx of Sunday, 18 April 2021

Source: camerounweb.com

Messanga Nyamding reçu par le Lamido par intérim de Garoua

Le Professeur a déjà digéré le revers qu'il a subi à son accueil à l'Université de Ngaoundéré et se permet d'être à l'aise dans la ville de Garoua. Charlemagne Messanga Nyamding s'est donc rendu chez le lamido par intérim de Garoua.

Là, il a été bien acceilli, vêtu d'un grand boubou pour honorer les tenues traditionnelles de la région. Le Chef Traditionnel dans le Nkam a tenu à rendre une visite de courtoisie à son homologue le Lamido par intérim de Garoua ce samedi 17 avril 2021.



Voici ce qui s'est réellement passé le jour où il a débarqué à Garoua, le recteur s'explique

Le recteur de l’université de Ngaoundéré, dans la région de l’Adamaoua, explique, dans une interview accordée au journal L’Œil du Sahel, pourquoi elle s’est opposée à la cérémonie d’accueil réservée à l’universitaire au campus de Dang, le 15 avril 2021.
Spectaculaire. C’est ainsi qu’on peut qualifier la prise de service du Pr Pascal Charlemagne Messanga Nyamding, le 15 avril 2021, au campus de l’université de Ngaoundéré (Adamaoua). En effet, l’universitaire, en transit, y a été accueilli par des étudiants, enseignants et par des klaxons des mototaxis.

Un spectacle qui n’a pas été du goût du recteur de cette université, le Pr Uphi Chinje Melo. «J’ai vu le Pr Messanga en toge ainsi que le Pr Nkou Mvondo avec des étudiants. Ce qui est vraiment pénible et qui m’a découragée, que j’ai d’ailleurs trouvé anormal, c’est qu’en cette période de pandémie, avec les efforts que nous faisons pour la riposte, qu’on amasse tant d’étudiants, des tam-tams et fanfares, des conducteurs de mototaxis, des griots pour faire je ne sais quelle cérémonie», dénonce-t-elle dans une interview publiée dans les colonnes du trihebdomadaire L’Œil du Sahel édition du 16 avril 2021.

Pour la patronne de cette institution universitaire, la prise de fonction du Pr Messanga «n’était pas une entrée triomphale à l’université de Ngaoundéré». «On n’attendait pas cela. Heureusement, quand je suis arrivée, j’ai dispersé la foule en demandant aux étudiants de rentrer en classe et aux conducteurs de mototaxis de ne pas entrer dans le campus. Et les professeurs Messanga et Nkou Mvondo se sont dirigés vers la faculté des sciences juridiques et politiques pour sa prise de service», relate le Pr Chinje Melo, qui affirme avoir demandé à «être clarifiée sur ce qui s’est passé».

Elle affirme également avoir présenté la situation au ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement Supérieur, «qui m’a donné certaines orientations. Mais je pense qu’il faille même informer les deux gouverneurs du Nord et de l’Adamaoua, car si ça commence de cette manière, il vaut mieux que tout le monde soit un peu plus vigilant», soutient-elle.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter