Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 09 15Article 541549

General News of Tuesday, 15 September 2020

Source: www.camerounweb.com

Menaces, intimidations du régime: Fotsing Nzodjou envoie un message fort aux camerounais

Le régime Biya tremble face à l'insurrection populaire qui s'annonce le 22 septembre. Les détracteurs du régime affirment être sujets à des intimidations, des menaces de la part des caciques du pouvoir. Dans cet élan, le militant panafricaniste Fotsing Nzodjou dénonce cette situation et envoie un message fort de détermination et de courage aux assoiffés de la liberté qui veulent se départir du régime Biya. Lecture!

S’il arrivait que la satrapie m’arrête avant le 22, comme ils sont entrain de préparer, je ne veux voir aucune campagne demandant ma libération. Ce serait une erreur grave car cela vous détournera de l’objectif qui est notre manifestation pacifique du 22.

Les avocats sont disponibles et se chargeront de mon dossier si je venais à être arrêté. Votre rôle sera, pour me soutenir, de poursuivre la lutte jusqu’à l’obtention du changement dans notre pays.

Si les choses changent, nous seront tous libres et fiers de vivre dans ce pays, même nos bourreaux seront fiers de notre travail.

Actuellement je suis dans le viseur, comme plusieurs d’entre vous, mais leur but est de procéder aux arrestations et enlèvements avant le 22 pour dissuader et décourager le peuple. Vous ne devez céder, une manifestation n’est pas une guerre et il est de notre droit de manifester.

Alors personne ne doit avoir peur, non, nous n’avons ni armes ni gourdins pour qu’on nous arrête pour insurrection. Nous sommes des pacifistes et cela depuis 2018, c’est sont eux qui tirent sur les manifestants et non le contraire.

Ne tombez pas dans leur piège. Ils vont bien arrêter les leaders avant le 22, mais, vous ne devez reculer s’ils arrivent à me kidnapper comme ils ont kidnappé notre sœur Laure Noutchan et 8 Moto-taximen à Douala.

Moi, je poursuis le travail, comme vous aussi, tout en demandant à chacun de ne pas céder à l’intimidation et à la dissuasion.

Le RDV c’est le 22, avec ou sans moi, ou sans vous.

Nous allons manifester pour demander le départ de Paul Biya, et nous resterons pacifiques dans notre démarche.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter