Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 04 29Article 508867

Politique of Wednesday, 29 April 2020

Source: www.camerounweb.com

Menaces du Grand Nord: Mamadou Mota crucifie le journal 'L'œil du Sahel'

Le vice-président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) ne rate aucune occasion pour faire raisonner sa plume depuis sa cellule à la prison centrale de Yaoundé où il séjourne après son arrestation dans le cadre des contentieux post-électoraux de 2018.

Cette fois-ci, c’est la réaction de nos confrères de « L'œil du Sahel » suite à la sortie de la Ligue du Grand Nord (LGN) qui révolte Mamadou Mota.

Considéré comme étant la figure montante de la politique dans cette partie du Cameroun, Mamadou Mota estime que ce mémorandum est « la copie conforme est beaucoup plus triste, les indicateurs de santé, de scolarisation, d'accès à l'eau et à l'électricité sont parmi les plus bas au monde. ».

Par contre, il qualifie le journal «d’affabulateur et pourfendeur des Nordistes et qui se prête à la manipulation et a l'enfumage ».

Il a exprimé sa colère dans une sortie sur les réseaux sociaux.

LECTURE

Le journalisme alimentaire d'un sahélien

Ce journaliste malhonnête ne saurait en rien changer le cours de l'histoire en marche actuellement.
Répondant à la sollicitation de quelques chacals politiques en mal de personnalité et d'empreintes politiques même au sein de leurs familles, il se livre à un exercice sombre et digne des vassaux mal aimés dans la seule tribune qui peut encore accompagner les menteurs invétérés.

Ce soit disant Mémorandum est malheureusement une pâle copie de la réalité du Cameroun et du Septentrion en particulier. La copie conforme est beaucoup plus triste, les indicateurs de santé, de scolarisation (je veux dire de sous scolarisation), d'accès à l'eau et à l'électricité sont parmi les plus bas au monde.

Nous aurions voulu que ces Nordistes qui parlent le constatent au moins. L'œil du Sahel et l'œil des Nordistes à qui la parole a été donnée sont malheureusement atteints de Glaucome. Ces yeux voient le ventre et l'argent et sont aveugles face à la souffrance abyssale dans laquelle la population est désormais cantonnée.

L'œil aveuglé qui offre le terrain n'est rien d'autre qu'un affabulateur et pourfendeur des Nordistes et qui se prête à la manipulation et a l'enfumage : la collecte des quelques francs pour la reconstruction d'un nord abandonné et livré à Boko Haram par Biya qui a préféré retirer ses soldats pour tuer en zone anglophones tout ce qui bouge.

Regardez de vous-même qui cotisent ? Ce sont les amis, les Motaze, les Fame, où sont les hommes d'affaires du Nord ? Ils ne réagissent pas par pauvreté, l'économie du Nord a été plombée par le régime Biya.

Ce professeur à la tribune limitée qui est Abel Goda dont le village n'a jamais vu de l'eau potable, ni l'électricité et à qui l'on a promis sans succès le poste de Député préfère aujourd'hui nier l'évidence. Nous les Kirdis n'avons jamais quémandé notre mil et sommes un peuple valeureux qui a lutté contre l'esclavagiste arabe comme l'envahisseur allemand.

Saidou Maidadi n'est rien d'autre qu'un politicien ayant profité dans un premier temps du SDF avant de regagner le parti familial.

Le beau-frère de Cavaye ne va justifier et soutenir que ce régime ou les familles et les belles familles ont décidé de la gestion d'un pays abandonné par la population qui survit grâce aux dons d'un président "généreux".

Connaissez-vous un seul milliardaire de Biya dans le grand nord en 40 ans ?
Notre avenir n'est pas avec le régime Biya, encore moins avec ceux qui l'ont supporté et qui n'ont aucune compassion pour le peuple meurtri. Où sont les commerçants qui ont soutenu un autre menteur politicien du grand nord à qui Biya a remis la gestion des hôtels? Ils sont tous pauvres aujourd'hui.

Agissons, notre survie en dépend !

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter