Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 12Article 607642

Actualités of Monday, 12 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Menaces de mort de Kamto : violentes réactions du MRC

Violente réaction du MRC Violente réaction du MRC

• Maurice Kamto est menacé

• Le MRC se réserve le droit de saisir la justice

• Le MRC appelle ses militants à la sérénité



CamerounWeb vous le rapportait. L’activiste pro Biya Akele Billy menace depuis quelques heures de s’en prendre physiquement à Maurice Kamto si les Camerounais de la diaspora mettaient à exécution leur projet de manifestation à Genève.

Emmanuel Ateba du MRC a sorti un communiqué pour dénoncer ces propos tenus par selon lui, par des individus qui veulent surfer sur la réputation de Maurice Kamto pour s’attirer les faveurs du régime Biya.

« Des misérables manipulateurs à mal de reconnaissance par le régime dictatorial de Yaoundé tentent d'établir un lien entre le MRC, son leader et des groupes d'activistes camerounais en Europe. Dans l'espoir d'attirer l'attention du régime et de se faire adouber par celui-ci afin d'obtenir de lui des subsides, ces derniers profèrent des menaces au Pr Maurice KAMTO en représailles aux menaces des activistes qui ont annoncé leur intention de perturber le séjour de Paul BIYA en Europe », indique le communiqué.


Le MRC se réserve le droit de saisir les autorités judiciaires pour porter plaintes contre les personnes qui menacent son leader. Le parti invite ses militants à ne pas céder à la provocation.

« Face à ces tentatives désespérées de ces délinquants dont le but est d'alimenter les clivages et la haine entre les camerounais après la condamnation ferme de ce cancer social par le Pr Maurice KAMTO, nous demandons à tous les sympathisants et militants du MRC de ne prêter aucune attention à de telles manœuvres et de ne pas céder à la provocation. Le MRC se réserve le droit de traduire devant les juridictions compétentes ceux qui profèrent des menaces de mort à son Président. Restons sereins, restons concentrés, restons déterminés dans notre combat pour la libération du peuple camerounais », conclut le communiqué.

Rejoignez notre newsletter!