Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 03 18Article 580954

General News of Thursday, 18 March 2021

Source: Actu Cameroun

Media : la ministre Minette Libom Li Likeng recadre Mediapart

Le 15 février 2021, le journal français Mediapart a publié un article de la bloggeuse Samira Della concernant le Cameroun. Dans cette publication, la chercheuse accuse la ministre camerounaise des télécommunications de bloquer le développement des opérateurs et d'augmenter les taxes. Minette Libom Li Likeng répond à la bloggeuse et remet en cause la quasi-totalité de ces déclarations. Concernant les taxes, la ministre précise qu'il n’y a eu aucune nouvelle taxe enregistrée dans la loi de finances 2021.


« Le Cameroun, comme tous les Etats organisés, dispose d'outils permettant d'encadrer la gestion des finances publiques à travers la Loi des Finances, ou même le code général des Impôts. Ces deux instruments relèvent de la compétence du ministre en charge des Finances. Du reste si madame Samira avait consulté la Loi des Finances 2021 au Cameroun, elle aurait constaté qu'il n'y a eu aucun nouvel impôt dans le secteur », écrit-elle.


A propos de l'expansion des réseaux des opérateurs, la ministre renvoie la blogueuse aux lois qui gournent le secteur au Cameroun.


"Conformément à la loi camerounaise, la pose de fibre optique relève du monopole de l'Etat qui l'exerce à travers l'opérateur historique CAMTEL.
Dans le cadre de leurs concessions renouvelées, les opérateurs de téléphonie mobile dont le segment du transport ne fait pourtant pas partie du périmètre des concessions ont été autorisés dans les avenants aux concessions, suite à leur demande, à poser la fibre optique, ce en accord avec l’opérateur historique et dans le seul but d'interconnecter leurs équipements de réseaux constituant leur "réseau de collecte".

Et cette fibre posée par les opérateurs ne peut être utilisée pour vendre les capacités aux autres opérateurs ou aux clients finaux. La réglementation camerounaise dans les Télécommunications constitue l'un des axes essentiels dans la mise en œuvre de la très haute vision du président de la République sur la gouvernance de la fibre optique au Cameroun. Le ministre des postes et télécommunications dans le cadre de l'assainissement du secteur, veille à l'application de ces très hautes prescription contenu dans la loi.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter