Vous-êtes ici: AccueilInfos2019 02 12Article 456064

Opinions of Tuesday, 12 February 2019

Journaliste: Boris Bertolt

Mebe Ngo'o convoqué au TCS: voici la lettre d'un Contre-amiral qui l'a 'détruit'

Edgar Alain Mebe Ngo'o, Le Ministre Des Transports Mebe Ngo'o attendu ce 12 février au TCS

Quand le Contre-Amiral prédisait la prison au président présomptif Adgard Alain Mebe Ngo'o
Contre Amiral NSOLA Beijing, le 24 Mai 2013.

Excellence, Monsieur le Ministre du Ciel et de la Terre, et Proconsul Attitre? de la Re?publique Autonome du Ministe?re de la De?fense aupre?s de celle du Cameroun. En me?me temps, que ma re?ponse a? votre provocation du 22 Mai 2012, par laquelle, votre principal homme de main en Chine, MPANA, m’informait de fac?on impolie et cavalie?re, que je pourrais e?te? convoque?, par Votre Excellence, au cours de sa visite de travail aupre?s de POLYTECHNOLOGIES INC., et de la Industrial and Commercial Bank of China(ICBC),pour parachever votre de?tournement di sie?cle sur les armes Chinoises,

Je vous fais tenir, la pre?sente correspondance ,avec copie au Chef de l’E?tat, pour lui rendre compte, de votre nouvelle tentative de me manipuler, en me manquant comme d’habitude ,d’e?gard .

Une incroyable audace, apre?s que vous ayez tente?, de l’induire en erreur directement, a? 02 reprises, sur mon proble?me.
-1) Une premie?re fois, en lui pre?sentant sans un expose? de motifs probants, le 29 Octobre 2011, 02 faux projets de de?crets portant respectivement l’un ,sur mon rappel disciplinaire de mon poste d’Attache? de De?fense, et l’autre sur mon versement subse?quent en 2eme Section des officiers ge?ne?raux par retrait d’emploi, et limite d’a?ge du grade de Contre Amiral.

A LIRE AUSSI Dossier Edgar Mebe Ngo'o et Cie: tout est bouclé sur la table de Paul Biya

-2)La seconde fois, le 21 Novembre 2011, en appuyant le rapport mensonger de MPANA sollicitant ,l’autorisation de reque?rir l’assistance de la Police Chinoise, pour me faire arre?ter, puis rapatrier, sous forte escorte, en camisole de force, et menotte?.

Sous pre?texte, que j’e?tais atteint de folie de?mentielle agressive due a? la se?nilite?, qui me faisait de?ambuler, a? longueur de journe?es, dans les rues de Beijing, en tenue d’apparat d’officier ge?ne?ral de?braille?, et me poussait de?ja? venir escalader les murs de l’Ambassade arme? de machettes dans le dessein d’occire l’Ambassadeur et son e?pouse.

Une proposition ahurissante aussito?t rejete?e , par le Chef de l’E?tat, qui vous a de?savoue? et vous a retire?, la gestion du dossier de mon rapatriement, confie? de?sormais au MINREX, qui est charge? de la tutelle hie?rarchique des Repre?sentations Diplomatiques du Cameroun a? l’Etranger. Avec des Instructions pre?cises.

Ceci ne vous a nullement empe?che? en Mai 2012, apre?s l’e?chec pre?visible de votre coup de bluff de faire financer, votre contrat d’armes de 300 millions d’Euros par un pre?t commercial ne?gocie? aupre?s d’une banque prive?e, de faire abusivement suspendre, , mon salaire au taux consulaire par Madame TSAFFACK du MINFI, sur re?quisition du Colonel DIRCIA. Alors que je re?side toujours en Chine, et suis toujours accre?dite? par le Chef de l’Etat, aupre?s de Son Haut Homologue Chinois.

A LIRE AUSSI Affaire Kamto: les dix vérités de Jean de Dieu Momo qui dérangent

Ni, de financer des descentes des escouades de policiers Chinois ve?reux, pour venir m’arracher mon passeport diplomatique, a? ma re?sidence qui be?ne?ficie, de l’ immunite? diplomatique, et demander a? son Proprie?taire de m’expulser de celle -ci, dont je paye les loyers sur fonds propres, depuis qu’en Novembre 2011, vous avez ordonne? que l’on me retire abusivement, la gestion des cre?dits de La Mission Militaire , pour la confier a? l’ Attache? de De?fense que vous avez fait agre?e?, puis accre?dite?, sans mandat , par MPANA aupre?s de votre petit copain ,le Ge?ne?ral de Division XIA XONNING du FAO/MOND, le bien nomme?, CV BETANGANE MELONE? Francis.

Tous ces me?faits et ces incroyables audaces qui insultent l’ Intelligence, et les Capacite?s de Discernement, du Pre?sident de la Re?publique dont il est question supra, et que ce dernier bien au courant, de vos turpitudes, a de?joue? la malveillance, auraient du? vous amener, a? e?tre dore?navant plus discret.
Moins volubile, moins excessif et moins extravagant, dans vos de?clarations et vos relations me concernant.

Car, vous e?tes de?ja? nu, devant le Chef de l’Etat, que vous n’avez re?ussi a? manipuler, a? aucun moment, comme vous l’avez si bien re?ussi, avec vos hommes de main, et vos nervis en service au sein de l’Ambassade du Cameroun a? Beijing. Que vous avez expose?s inutilement, de?ja? leurs risques et pe?rils.

Car toutes les fautes que vous avez commises, dans votre folle entreprise de prouver que le Chef de l’Etat, s’est trompe?, en m’e?levant au grade de Contre Amiral, sans votre avis, sont a? mettre sur le compte de Votre incompe?tence foncie?re notoire, et de Votre ignorance totale des lois et re?glements qui re?gissent, l’organisation , le fonctionnement , et l’emploi des Forces Arme?es et leurs personnels.

Tout ceci, en essayant de faire porter pluto?t, l’entie?re responsabilite? de mes tourments actuels, au Chef de l’Etat, qui vous aurait instruit, de me chasser de l’Arme?e, parce que j’aurais fait capoter son propre de?tournement de?ja? travers le projet de Marche? qu’il a ourdi avec POLYTECHNOLOGIES, pour faire financer sa campagne pour l’e?lection pre?sidentielle du 09 Octobre 2011.
Il serait e?tonnant que le remaniement dont il est abondamment question ces jours-ci, laisse en poste, un bonimenteur, un apprenti sorcier et un braqueur a? ciel ouvert des caisses abritant la fortune publique de votre acabit.

Surtout depuis que MBANGUE Maxime , votre homme a? tout faire pour les atteintes a? la fortune publique, que vous avez accuse? de de?tournements, aupre?s du Chef de l’Etat, Vous a de?nonce? a? son tour, preuves a? l’appui, chez son oncle

ESSO Laurent, pour essayer de sauver sa peau aupre?s du Procureur du Tribunal Criminel Spe?cial, qui attend le signal, pour vous fondre dessus.
Et vous envoyer rejoindre ATANGANA MEBARA et OLANGUENA, que vous avez humilie?, quand DGSN, vous les avez livre?s en pa?ture, a? la PJ.
Qui vous promettent a? KONDENGUI, un accueil digne de votre re?putation de salaud, de traitre et de menteur.
Ce n’est que quand, vous serez la?-bas, en leur compagnie, que je vous appellerai, pour vous re?conforter.

En aucun cas, pas maintenant, ou? vous vous trompez vous-me?me, en de?clarant a? qui veut vous croire, que vous e?tes mon petit fre?re.
Je ne suis en effet parente?, comme vous, ni aux Fong, ni aux Bike?le? , aux Ndjem, et aux Badjoe? de Lomie? ou de Messame?na.

Bon courage, Monsieur le fils adulte?rin autoproclame? de BIYA, et son he?ritier naturel, futur Pre?sident de la Re?publique pre?somptif, a? ces titres.